•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appel à des congés maladie payés en N.-É. après la levée de l’obligation de l’isolement

Kendra Coombes

La députée néo-démocrate de Cap-Breton-Centre et porte-parole du NPD en matière de travail, Kendra Coombes.

Photo : CBC/Jeorge Sadi

La Presse canadienne

Certains Néo-Écossais réclament des congés de maladie payés maintenant que la province abandonne son exigence d'isolement obligatoire pour les personnes atteintes de la COVID-19.

La porte-parole du NPD en matière de travail, Kendra Coombes, a déclaré qu'elle avait été submergée par les inquiétudes des électeurs après que le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Robert Strang, a déclaré que toutes les restrictions liées à la pandémie seraient levées mercredi.

Le Dr Robert Strang a affirmé plus tôt cette semaine que les personnes déclarées positives à la COVID-19 ou présentant des symptômes de type COVID devraient s'isoler si possible, mais n'y seraient pas obligées.

Kendra Coombes dit que le changement imposera un fardeau aux familles de travailleurs qui pourraient se sentir encouragés à aller travailler tout en étant malades.

Elle ajoute qu'il est essentiel d'établir des jours de maladie payés permanents, notant que la majorité des Néo-Écossais n'ont pas de congé de maladie payé.

La province a temporairement mis en place un programme qui couvrait jusqu'à quatre jours de maladie payés par personne entre mai et juillet 2021, puis à nouveau entre avril et mai 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !