•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vingt-deux migrants maliens morts dans un naufrage au large des côtes libyennes

Plusieurs dizaines de migrants à bord d'une embarcation pneumatique.

La Libye est une plaque tournante de la migration clandestine. Plusieurs quittent ses côtes à bord d'embarcations de fortune dans l'espoir d'atteindre l'Europe.

Photo : Reuters / Ismail Zitouny

Agence France-Presse

Vingt-deux migrants, dont trois enfants, tous originaires du Mali, sont morts dans un naufrage au large des côtes libyennes, a annoncé mardi l'ONU, citant des survivants qui ont fait état de victimes mortes de noyade et de déshydratation.

Après neuf jours en mer dans un canot pneumatique, 61 survivants, pour la plupart originaires du Mali, ont été secourus par les garde-côtes libyens et ramenés à terre, a indiqué l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Les migrants avaient embarqué dans la ville libyenne de Zouara, près de la frontière tunisienne, sur un canot pneumatique, le 22 juin, a déclaré la porte-parole de l'OIM, Safa Msehli.

Après neuf jours en mer, ils ont été récupérés par les garde-côtes libyens, a-t-elle déclaré. Ils ont été ramenés à terre samedi.

Selon les survivants, 22 migrants, tous originaires du Mali, sont morts pendant le voyage. Les causes de décès signalées sont la noyade et la déshydratation. Parmi les morts figurent trois enfants, a ajouté la porte-parole.

Le nombre total de survivants est de 61, dont la majorité vient du Mali, a-t-elle déclaré.

La porte-parole a ajouté que certains migrants étaient en très mauvais état de santé et ont donc été emmenés dans des hôpitaux par l'OIM.

Les migrants restants ont été emmenés au centre de détention d'Al-Maya, a-t-elle déclaré.

La Libye est devenue une route clé pour la migration clandestine vers l'Europe au cours des années chaotiques qui ont suivi le renversement du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011 lors d'un soulèvement soutenu par l'OTAN.

Alors que de nombreux migrants se sont noyés en mer, des milliers d'autres ont été interceptés par les garde-côtes libyens, appuyés par l'Italie et l'Union européenne, et renvoyés en Libye.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !