•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une 26e édition sous le thème de L’art au quotidien pour le FAVA

Une femme tresse une œuvre à partir de branches de cornouiller.

L'artiste Nicole Haché a profité de sa résidence artistique Natura au Festival des arts visuels en Atlantique (FAVA) pour créer une oeuvre à partir de branches de cornouiller.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Festival des arts visuels en Atlantique (FAVA) veut, dans le cadre de sa 26e édition, amener plus d’art dans l’espace public, du 1er juillet au 30 novembre prochain.

Le défi c’était de créer quelque chose sur un assez long laps de temps parce que le thème de l’édition est L’art au quotidien alors on voulait amener plus d’art dans les espaces publics intérieurs et extérieurs, explique la directrice artistique du FAVA, Pauline Dugas.

En collaboration avec le Musée des cultures fondatrices à Grande-Anse, le FAVA a donc lancé le 1er juillet, de façon permanente, l’exposition Irréductibles racines.

Pour ce projet, 25 artistes mi’kmaq et 25 artistes acadiens ont été jumelés pour créer des œuvres sur le thème de la toponymie d’origine mi'kmaq et malécite.

Une œuvre d’art sur laquelle nous pouvons voir un montage de racine et des corbeaux en plein vol.

L’exposition interactive « Irréductibles racines » est en montre depuis le 1er juillet.

Photo : Gracieuseté : Le Festival des arts visuels en Atlantique

C’est une collection qu’on avait dans des boîtes depuis un bout de temps, puis qui a seulement été vue deux fois par le public, souligne Pauline Dugas. On est très heureux de ressortir cette collection-là […] c’est vraiment pour nous un privilège de pouvoir l’exposer au public […] On souhaitait vraiment l’installer quelque part de façon permanente.

La collection Voyages en mers de l’artiste Paul Ouellette est aussi en montre au Musée des cultures fondatrices tout l’été.

Le projet Enjamber l’horizon y sera aussi exposé en septembre. Il s’agit d’un ensemble de créations réalisées avec la technique ancestrale autochtone du perlage.

Le projet de résidence Natura

De plus, le FAVA a une nouveauté cette année : il accueille pour la première fois des artistes en résidence.

Du 1er juillet au 28 août, huit artistes créeront de l'art en direct dans un espace accessible au public au Musée des cultures fondatrices. Ils travailleront à partir de matière issue de la nature.

Nicole Haché a été la première artiste accueillie en résidence pendant trois jours, le week-end dernier, pour ce projet nommé Natura.

Elle a créé une œuvre de tressage à partir de branches de cornouiller. Comme individu, on a été beaucoup plus proche de la nature pendant la pandémie, puis c’était de démontrer comment notre lien a grandi par rapport à la nature […] Il y a quand même un côté écologique à travers le fait d’utiliser des matières naturelles, précise-t-elle.

L’idée d’utiliser les branches de cornouiller comme matériel lui est venue d’une formation de médecine autochtone qu’elle a suivie il y a quelques années, où l’écorce du cornouiller avait été utilisée.

Quand le FAVA m’a approché pour ce projet-là qui était Natura, je me suis dit, c’est l’occasion pour moi de pouvoir utiliser cette matière-là et expérimenter avec, dit-elle. Je travaille des matières naturelles, ça va quand même rejoindre toutes les œuvres qu’on a ici, acadiennes et autochtones […] Je prends quelque chose qui vient de la terre. Il y a toute cette inspiration-là aussi qui est venue ajouter à ma propre résidence.

Jusqu'au 28 août, le grand public pourra également suivre l’évolution des œuvres des artistes suivants ; Véronique LeGresley (Bathurst), Carole Bherer (Caraquet), Vanessa Landry (Grande-Anse), David Champagne (Maisonnette), Denis Lanteigne (Rang-St-George), Paula Cormier (Anse-Bleue) et Geneviève Bouffard (Village Blanchard).

Des sculptures de goélands réalisés en 2021 seront également exposées cet été au Carrefour de la mer à Caraquet.

Avec les informations de Mario Mercier et Mario Landry

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !