•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Océanic recrute trois joueurs au repêchage, mais Maxim Massé lui échappe

Maxim Massé pose, en uniforme de hockey du Collège Notre-Dame, devant un chandail à son nom, portant le numéro 7.

L'attaquant Maxim Massé, qui jouait dans l'équipe du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup, est devenu la propriété des Saguenéens de Chicoutimi lors du repêchage de la LHJMQ.

Photo : Gracieuseté LHJMQ

Radio-Canada

L'Océanic a profité de la soirée de repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) lundi pour recruter trois joueurs, mais a échappé l'attaquant Maxim Massé, originaire de Rimouski, aux mains des Saguenéens de Chicoutimi.

Les Saguenéens ont d'ailleurs causé une certaine surprise en sélectionnant le Bas-Laurentien.

Maxim Massé est classé 14e par la ligue. Il a connu une bonne saison cette année en devenant le 11e meilleur pointeur avec 43 points et 26 buts en 40 parties.

Il accorde une entrevue devant des bannières de l'équipe.

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, cachait mal sa déception après avoir échappé le joueur Maxim Massé aux mains des Saguenéens. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, cachait difficilement sa déception lors d'une entrevue offerte à l'issue de la séance de sélection.

Pour nous autres, c'était clair et net qu'on prenait Maxim [au choix numéro] 5. On s'était avancés pour ça. On avait payé le gros prix. On voulait mettre la priorité sur un gars de talent comme ça, qui vient de chez nous. On a fait ce qu'il fallait. Malheureusement, c'est un draft universel, a commenté Serge Beausoleil.

« Les Saguenéens, on ne l'a pas vu venir parce que ce n'est pas une équipe qui recrute beaucoup au Bas-Saint-Laurent. Alors, tout le monde a été très surpris. »

— Une citation de  Serge Beausoleil, entraîneur-chef de l'Océanic de Rimouski

Les Saguenéens de Chicoutimi disposaient de quatre choix. Dès le choix numéro 3 de la séance de repêchage 2022, les Saguenéens ont fait du Rimouskois Maxim Massé leur première sélection sur un total de quatre.

Par ce repêchage, Maxim Massé serait devenu le joueur du Bas Saint-Laurent ayant été repêché le plus tôt dans les rondes de sélection.

Avant lui, Gleason Fournier de Saint-Fabien et Pierre-Luc Dubois de Rimouski avaient eu l'honneur d'être sélectionnés cinquième lors des repêchages de 2007 et 2014.

« Je ne m'attendais vraiment pas à me faire choisir aussi tôt que ça. [...] Choisi 3e au total, c'était vraiment incroyable. »

— Une citation de  Maxim Massé, hockeyeur

[Les Saguenéens] étaient venus me rencontrer en personne au Collège Notre-Dame et j'avais eu une superbe entrevue avec eux. C'était vraiment le fun. Puis, ça a vraiment l'air d'une belle organisation. Je me faisais des attentes et j'avais hâte de voir ce qu'il allait se passer, a commenté Maxim Massé, à la suite de son repêchage.

Au lendemain de la séance de repêchage, le jeune hockeyeur a dit qu'il était redescendu de son nuage et qu'il reprenait le travail sur la patinoire dès maintenant.

Il quittera la région dans quelques jours pour se rendre au Camp des moins de 17 ans de Hockey Canada.

Maxim Massé devait aussi se réunir avec les dirigeants des Saguenéens en fin de journée mardi.

Trois nouveaux joueurs pour l'Océanic

Selon Serge Beausoleil, l'Océanic n'est pas en reste avec ses trois choix de première ronde. Pour une deuxième année de suite, Rimouski détenait le 5e choix du repêchage.

Il l'a utilisé pour acquérir le défenseur originaire des Maritimes, Spencer Gill, un grand gaillard de 6' 2'' qui a remporté la Coupe Telus, soit le championnat du hockey midget avec son équipe des Flyers de Moncton.

L'entraîneur-chef de l'Océanic a aussi ajouté un choix lors d'une transaction avec Drummondville où il a sacrifié l'un de ses trois choix de première ronde en 2023 et trois autres choix pour piger en 9e position à la place des Voltigeurs. 

Cette transaction avec Drummondville a permis de sélectionner l'un des meilleurs attaquants des Maritimes : Quinn Kennedy. Ce dernier jouait au niveau midget à Halifax et a été le meilleur marqueur des Maritimes dans les dernières saisons.

Trois jeunes joueurs de hockey.

Originaires de la région, Maxim Massé, Mathys Dubé et Anthony Paré étaient considérés comme des espoirs pour la région en vue du repêchage de la LHJMQ. Maxim Massé (à gauche) a été repêché par les Saguenéens, alors qu'Anthony Paré (à droite) et Mathys Dubé (au centre) ont été sélectionnés par l'Océanic. (Archives)

Photo : René Levesque

Le troisième joueur repêché par l'Océanic l'a été lors du 15e choix. Il s'agit du défenseur Anthony Paré. Ce dernier est devenu le premier hockeyeur de Rimouski à être sélectionné en première ronde par l'Océanic. 

« Il [Anthony Paré] aurait pu être classé beaucoup plus haut. C'est un gars qui défend bien, qui a de belles qualités athlétiques. C'est un gars de Rimouski. »

— Une citation de  Serge Beausoleil, entraîneur-chef de l'Océanic de Rimouski

Anthony Paré a raté le début de saison avec les Albatros M18 AAA en raison d'une blessure. Il s'agit d'une situation qui a peut-être aidé l'Océanic à le sélectionner en 15e choix, estime Serge Beausoleil.

L'entraîneur-chef se dit heureux d'avoir pu le choisir.

Anthony Paré a dit s'être senti comblé d'être repêché par l'Océanic au 15e choix. Il était classé en 2e ronde, au 22e choix par la centrale de repêchage de la LHJMQ.

« C'est sûr que j'ai tout le temps rêvé. Je me faisais des scénarios quand j'étais jeune de me faire drafter en première ronde par l'Océanic de Rimouski. »

— Une citation de  Anthony Paré, hockeyeur

Quand l'année a commencé, j'ai eu une blessure et j'ai été un peu moins bon. Je me suis dit : "ouin, peut-être que mes rêves, ils n'arriveront pas". Et, j'ai travaillé plus fort parce que je voulais que ça se réalise et ça s'est réalisé, poursuit-il.

Il indique qu'il est prêt à se donner à fond au camp d'entraînement, à la fin de l'été, pour se tailler une place dans l'équipe.

Anthony Paré ajoute toutefois qu'il ne se met pas trop de pression sur les épaules. Ce sont de petites étapes. Je vais monter les marches petit à petit. Tu ne montes pas trois marches à la fois. Je vais monter de petits steps chaque jour et c'est là que je vais progresser, illustre-t-il.

Le père d'Anthony Paré a, par ailleurs, joué une saison avec l'Océanic en 1995-1996.

Anthony Paré et Maxim Massé ont joué ensemble pendant trois saisons dans le programme scolaire du Centre de services scolaires des Phares.

Mathys Dubé, choix de 2e ronde de l'Océanic

Mathys Dubé, un jeune hockeyeur de Rimouski, a été repêché lors de la 2e ronde du repêchage mardi matin par l'Océanic de Rimouski.

Le centre de 15 ans affirme que Serge Beausoleil lui a téléphoné après l'annonce de sa sélection.

« Quand tu es classé en 3e ronde, et que tu sors en 2e ronde, c'est une surprise, mais je suis prêt à démontrer aux dirigeants de l'Océanic qu'ils n'ont pas fait d'erreur. »

— Une citation de  Mathys Dubé, hockeyeur

Après son repêchage mardi, le jeune hockeyeur s'est dit prêt à relever le défi qui l'attend.

Je vais arriver prêt au camp. Je vais essayer de faire mes preuves et de gagner un poste pour l'Océanic pour l'année prochaine. [...] Je vais tout donner. Je vais donner le maximum de moi-même et essayer de ne pas donner le choix à Serge de me sélectionner dans leur équipe, soutient Mathys Dubé.

D'après les informations de René Levesque

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !