•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jeune Franco-Ontarien atteint la scène mondiale en jiu-jitsu

Gyphon Taylor tient une médaille d'or.

Gryphon Taylor a remporté son premier titre national le 12 juin à Brampton.

Photo : Gracieuseté : Renee Pilotte-Taylor

Chris St-Pierre

Gryphon Taylor, un jeune Franco-Ontarien de 15 ans natif de Temiskaming Shores, connaît une véritable ascension dans le sport du jiu-jitsu brésilien. À peine trois ans après ses débuts sous la tutelle d'Emilio « Chino » Ramirez, il participera au Championnat du monde des moins de 18 ans à Abu Dhabi du 13 au 14 novembre.

Je m’attends à gagner. Je veux y aller et gagner. Je ne veux pas penser que je vais perdre, affirme d'entrée de jeu le jeune athlète. 

Il y a presque mille jours qu’il a entamé son parcours dans ce sport et, déjà, sa confiance en soi et son éthique de travail le démarque des autres à son niveau. Il croit qu’il a beaucoup travaillé pour mériter la première place.

Gryphon Taylor est invaincu et n'a pas accordé de points aux championnats ontarien et national.

C’est un grand accomplissement, a-t-il souligné.

Dans son entourage, ses parents, ses amis et son entraîneur le suivront de près au cours des prochains mois, alors qu’il se préparera pour sa plus grande épreuve jusqu’à présent. Il représentera le Canada dans la catégorie masculine des 73 kg (160 lbs) avec gi.

Je voulais faire du jiu-jitsu tout le temps

Peu après avoir commencé à suivre des cours, le jiu-jitsu a rapidement occupé une grande place dans la vie de Gryphon. Comparativement au hockey, cet art martial le fait vivre beaucoup plus d’émotions, un élément auquel il est particulièrement sensible.

J’ai commencé à dire que je voulais participer à des compétitions après un an. J’ai quitté le hockey parce que je voulais faire du jiu-jitsu tout le temps, partage-t-il.

Petit à petit, le jiu-jitsu a pris priorité : Gryphon a choisi d'abandonner d’autres sports, comme le basketball et le ski, de son horaire pour se consacrer à sa nouvelle passion.

Gryphon Taylor aux côtés de Chino Ramirez

Gryphon Taylor a commencé son parcours en jiu-jitsu en 2019.

Photo : Gracieuseté : Renee Pilotte-Taylor

C’était vraiment bien de voir qu’il a trouvé quelque chose qu’il aimait tellement que le ski et tous les autres sports ont été laissés de côté, estime son père, Peter Taylor.

L’approche de Gryphon a changé graduellement dans les mois qui ont suivi. Son entraîneur a remarqué la nouvelle attitude de son élève. Selon Chino Ramirez, il a commencé à prendre davantage d’intérêt il y a environ un an et demi.

Il y a certaines personnes qui sont nées avec un certain je-ne-sais-quoi. Que ce soit au niveau de l’éthique de travail ou des capacités athlétiques, j’ai pu le reconnaître très tôt en voyant Gryphon, ajoute-t-il.

Le jiu-jitsu : plus qu’un sport

Selon M. Ramirez, le jiu-jitsu est devenu plus qu’un sport pour le jeune homme lorsqu’il a commencé à mettre les bouchées doubles pour s’améliorer.

« Il venait à toutes les classes, il posait des questions très intelligentes et commençait à intégrer les choses sur lesquelles il posait des questions dans son style. Il a même demandé s’il pouvait se joindre au cours pour adultes, ce qui veut dire qu’il passait plus de temps au tapis. Au jiu-jitsu, plus tu passes de temps au tapis, la meilleure ta performance deviendra. »

— Une citation de  Chino Ramirez, entraîneur de Gryphon Taylor

D’après lui, Gryphon est mature pour quelqu’un de son âge. Cependant, il l’encourage tout de même de profiter de son adolescence, de sortir avec ses amis et de trouver l’équilibre entre le jiu-jitsu et sa vie sociale.

Portrait de Chino Ramirez vêtu d'un gi

Chino Ramirez a émigré au Canada en 1993. Il est le premier Guatémaltèque à obtenir sa ceinture noire en jiu-jitsu et a déjà été champion du monde dans deux catégories.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

C'est le genre de gars qui attend à la porte pour que je vienne la débarrer. Des fois, il est le premier dans le gym et il est tout le temps le dernier à sortir. Il fait quelque chose de drôle quand on termine les cours. Il a tendance à faire les cent pas pour qu’il puisse être la personne à fermer la porte, raconte-t-il.

Le père de Gryphon réalise l’impact qu'à son entraîneur et ce sport sur son fils au cours des trois dernières années.

Chino est comme un deuxième père. Tu pouvais voir que les leçons n’étaient pas seulement à propos de comment se battre, c’était aussi des leçons sur comment être une bonne personne et travailler fort, souligne M. Taylor.

Mener en donnant l’exemple

Le leadership prend parfois une forme silencieuse et selon M. Ramirez, Gryphon donne l’exemple en étant le genre de gars qui va se lever à 4 h du matin pour travailler sur son conditionnement physique et son alimentation pour améliorer son jiu-jitsu et qui étudie son sport.

Je voulais commencer à participer à des compétitions de BJJ [jiu-jitsu brésilien] parce que je voulais voir comment les autres dojos fonctionnent et quelles sont leurs tactiques, se souvient Gryphon.

Gryphon Taylor soumet Chino Ramirez

Gryphon Taylor était l'un des premiers élèves de Chino Ramirez à la suite de l'ouverture de son école en 2019.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Comme l’indique son entraîneur, les efforts du jeune athlète ont porté fruit puisque dans deux des plus grandes compétitions, il est invaincu.

Pas un seul point n’a été marqué contre lui et il a gagné tous ses duels par soumission. Voilà pourquoi il sera à mon avis l’un des favoris au Championnat du monde. Il a ce qu’il faut pour gagner, estime M. Ramirez.

Malgré le fait que le jiu-jitsu brésilien ne fasse pas encore partie des sports pratiqués aux Jeux olympiques, M. Ramirez croit aussi que Gryphon a de très bonnes chances de connaître du succès sur cette scène si le jiu-jitsu est ajouté à la programmation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !