•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un futur laboratoire de véhicules électriques à Sudbury reçoit un nouvel appui financier

Marc Serré, Patty Hajdu, Viviane Lapointe et Brian Bigger dans une conférence de presse.

La ministre responsable de l'Agence fédérale de développement économique pour le Nord de l'Ontario (FedNor), Patty Hajdu, a annoncé du financement pour deux initiatives en lien avec les véhicules électriques. Elle était accompagnée des députés Viviane Lapointe (Sudbury) et Marc Serré (Nickel Belt).

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

Radio-Canada

Le Collège Cambrian de Sudbury reçoit près de 700 000 $ pour la création d'un laboratoire de véhicules électriques à batterie (VEB) dans son Centre pour l’exploitation minière intelligente, où seront mis à l’essai des batteries et des moteurs électriques.

Le financement, qui provient de l’Agence fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario (FedNor), a été annoncé mardi par la ministre Patty Hajdu.

Compte tenu de la demande mondiale qui ne cesse d’augmenter pour des véhicules électriques et de son approvisionnement robuste en ressources et en expertise, le Nord de l’Ontario répond présent, a-t-elle souligné.

Mike Committo, le directeur de la recherche et du développement du Collège, a déclaré que ce financement de FedNor aidera Cambrian et la communauté du Grand Sudbury à continuer d’être des chefs de file quand vient le temps de promouvoir la technologie de VEB industrielle.

Un véhicule électrique utilisé dans l'industrie minière.

Les véhicules électriques sont de plus en plus utilisés dans l'industrie minière.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Le Collège offre des services aux petites entreprises pour tester leurs nouvelles technologies, en plus d’offrir de la formation.

Le Centre pour l'exploitation minière intelligente avait reçu plus tôt cette année une subvention d’un million de dollars de la Fédération canadienne pour l’innovation pour le projet de laboratoire de VEB.

Pour une industrie plus verte

Pour le Collège Cambrian, les fonds signifient un coup de pouce pour son centre, qui pourrait éventuellement grandir. Selon Mike Committo, cette collaboration pour trouver des solutions qui sont écologiques, ou du moins qui peuvent mitiger l’impact de l’industrie minière, est critique.

« Il n’y a pas de limite, nous aimerions grandir, mais nous allons voir ce que l’avenir nous réserve. »

— Une citation de  Mike Committo, directeur de la recherche et du développement du Collège Cambrian

La ministre responsable de FedNor a aussi annoncé mardi du financement pour un autre projet lié aux VEB, soit celui du centre de développement technologique NORCAT. Le projet reçoit un peu plus de 1,3 million de dollars pour l’achat de VEB.

Ce financement favorisera la transition verte non seulement de NORCAT, mais également de nos partenaires communautaires et des entreprises novatrices collaborant avec nous, affirme Don Duval, PDG de NORCAT.

Ça nous permettra d’investir dans les véhicules électriques à batterie, la construction d'infrastructures souterraines de chargement et la construction d'infrastructures à la surface pour faciliter les tests de batteries pour véhicules électriques, poursuit-il.

Tout passe par l’innovation

Le député fédéral de Nickel Belt, Marc Serré, souhaite avoir des mines vertes. Mais pour se faire, un certain appui est nécessaire afin de développer les technologies requises.

Ce qu’on doit appuyer c’est l’innovation des petites compagnies qui vont créer des emplois et vendre des produits à travers le monde. Par contre, il faut investir. Au niveau de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la technologie n’est pas développée, estime-t-il.

M. Duval abonde dans le même sens, lui qui espère que NORCAT sera en mesure d’aider ces petites entreprises à joindre une industrie en pleine croissance.

Plusieurs de ces jeunes et petites entreprises ont besoin de soutien, notamment pour surmonter le premier défi. Dans le cas du centre de développement et ces fonds de FedNor, nous serons capables d’offrir ce soutien avec l’intention de permettre aux entreprises d’obtenir des clients pour créer des emplois et créer un peu de valeur, explique M. Duval.

D’après lui, NORCAT serait limité dans ses capacités de livrer son mandat sans l’appui de tous ces partenaires.

Avec les informations d'Aya Dufour

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !