•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Bran Van 3000, architectes éclectiques du son depuis 25 ans

Derrière l'animateur du « Montréal ce soir » Pierre Craig se trouve un écran sur lequel est écrit « Bran Van 3000 ».

Bran Van 3000 fête le 25e anniversaire du lancement de son album « Glee » en 2002.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

On les entendra au Festival international de jazz de Montréal. Ils joueront aussi au Festival d’été de Québec et au Festif! de Baie-Saint-Paul. Le groupe montréalais Bran Van 3000 célèbre par une tournée le 25e anniversaire de son album Glee qui a contribué à son succès canadien et international.

Un groupe de niveau international

« Je suis une éponge. Ce disque-là ne pourrait pas exister si tout l’esprit de la musique québécoise, africaine, jamaïcaine, british n’existait pas. »

— Une citation de  James Di Salvio qui parle de l’album Glee, 1997

Compte-rendu du chroniqueur culturel Claude Deschênes lors de la sortie du disque Glee de Bran Van 3000

Le 16 avril 1997, le journaliste Claude Deschênes présente une chronique au Montréal ce soir, qu’anime Pierre Craig, sur la sortie de l’album Glee du groupe musical Bran Van 3000.

Bran Van 3000 a été créé par le présentateur de disques James Di Salvio et son ami, l’auteur-compositeur-interprète producteur Éric-Pierre Bergen.

Pour la petite histoire, le nom du groupe proviendrait du mot suédois brännvin, qui désigne de manière générique les spiritueux.

En février 1997, Bran Van 3000 réunit 10 jeunes sans trop d’expérience musicale et lance un disque avec une chanson solo, Drinking in L.A., qui connaît un grand succès.

Deux mois plus tard, le 15 avril 1997, leur premier album Glee paraît au Canada.

D’emblée, Glee impressionne le monde de la musique montréalaise branchée.

Le journaliste culturel Alain Brunet du quotidien La Presse affirme que Bran Van 3000 est un exemple à suivre pour les musiciens québécois.

Alain Simard, de Spectra, confirme pour sa part l’ancrage dans la musique à la mode et se félicite qu’un groupe montréalais puisse avoir une stature internationale dans ce registre.

L’éclectisme comme clé du succès

« Bran Van 3000 est à l’image de Montréal et de la génération Nintendo. Ouverts aux influences, les musiciens zappent d’un style à l’autre. »

— Une citation de  Claude Deschênes, 26 janvier 1998

À la fin janvier 1998, Bran Van 3000 joue deux soirs à guichets fermés au Spectrum de Montréal.

Glee a par ailleurs été vendu à 50 000 exemplaires au Canada.

La compagnie multinationale Capitol Records va bientôt lancer le disque partout ailleurs.

La formation se prépare également à faire une tournée en Californie où la chanson Drinking in L.A. est reprise par différentes stations radio.

Comment expliquer la réussite de Bran Van 3000?

Compte-rendu du chroniqueur culturel Claude Deschênes sur le spectacle de Bran Van 3000 au Spectrum de Montréal

Claude Deschênes, dans un reportage diffusé le 26 janvier 1998 au Montréal ce soir animé par Pascale Nadeau, y va de son interprétation.

Leur succès, suggère le chroniqueur culturel, vient du fait que le groupe a un style indéfinissable.

Cette analyse est partagée par une spectatrice au Spectrum, qui qualifie d’éclaté et d’unique le style de la formation.

Claude Deschênes constate aussi que, malgré son peu d’expérience en spectacle, Bran Van 3000 sait faire lever une foule.

Il souligne finalement au passage l’intérêt marqué des compagnies américaines pour le groupe montréalais, un signe qui ne trompe pas, selon le journaliste.

Un autre élément est à mentionner.

Les chanteuses Stéphane Moraille, Jane Hill et Sara Johnston possèdent une chaleur et une lumière dans leurs voix qui ajoutent à la qualité des prestations de Bran Van 3000.

À la conquête des États-Unis et du monde

En 1998, Bran Van 3000 a aussi obtenu le Félix de l'artiste québécois s’étant le plus illustré dans une langue autre que le français.

Le groupe a également remporté le prix Juno du meilleur album alternatif.

C’est récompensée de ces prix que la formation se lance à l’assaut du marché californien.

Reportage du correspondant national Frédéric Zalac sur la tournée de Van Bran 3000 en Californie

L’entreprise n’est cependant pas aisée, comme le montre un reportage du correspondant national Frédéric Zalac présenté à Zone libre le 30 octobre 1998 et animé par Jean-François Lépine.

Les membres de Bran Van 3000 espèrent que leur participation au festival Horde, une grosse foire musicale où se retrouvent plusieurs formations émergentes, va les aider à conquérir le marché américain.

Le marché californien et américain est cependant semé d'embûches.

Plusieurs stations de radio par exemple refusent de faire jouer Bran Van 3000 parce que son style est indéfinissable.

Lors d’un concert, le public ne s’emballe pas, ce qui rend dépité et furieux James Di Salvio.

Mais, comme dit le dicton, la chance sourit aux audacieux.

Les critiques d’influents journaux californiens encensent le groupe. Tous les espoirs sont alors permis.

Le deuxième album de Bran Van 3000, Discosis, lancé en 2001 est également applaudi par la critique musicale.

Le 1er juillet 2008, après une absence de huit ans à Montréal, le groupe donne un concert très remarqué au Festival de jazz.

La chroniqueuse culturelle Tanya Lapointe décrit l'ambiance avant le concert de Bran Van 3000 sur l'esplanade de la Place des Arts de Montréal.

Comme le raconte la chroniqueuse culturelle Tanya Lapointe à l’animateur Christian Latreille du Téléjournal, l’esplanade de la Place des Arts est pleine à craquer.

L’objectif de Bran Van 3000 et de ses invités est de faire danser la foule.

Une énorme boule disco sera installée pour l’inciter à se déhancher au son du spectacle.

Il est fort à parier qu’on remuera encore beaucoup aux concerts du groupe lors de sa tournée d'anniversaire de 2022.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.