•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 230 réfugiés ukrainiens atterrissent en Saskatchewan

Un avion transportant près de 230 réfugiés ukrainiens atterrit à l'aéroport de Regina, en Saskatchewan, le 4 juillet 2022.

Un avion transportant près de 230 réfugiés ukrainiens atterrit à l'aéroport de Regina, en Saskatchewan, le 4 juillet 2022.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Près de 230 réfugiés ukrainiens ont atterri à Regina lundi soir dans un vol nolisé par le gouvernement de la Saskatchewan. Des représentants officiels, dont la mairesse de Regina, Sandra Masters, étaient présents pour les accueillir.

Nous aurions aimé qu’il n'y ait pas de guerre, mais si les réfugiés doivent être déplacés, ils seront les bienvenus ici, dit Sandra Masters.

La présidente du Congrès des Ukrainiens canadiens de la Saskatchewan, Elena Krueger, affirme que le moment est historique.

Même son de cloche du côté du secrétaire législatif pour les relations Saskatchewan-Ukraine, Terry Denis.

« C’est un vrai moment de fierté de voir atterrir cet avion. »

— Une citation de  Terry Denis, secrétaire législatif pour les relations Saskatchewan-Ukraine
Un avion transportant près de 230 réfugiés ukrainiens atterrit à l'aéroport de Regina, en Saskatchewan, le 4 juillet 2022.

Le gouvernement de la Saskatchewan affirme avoir travaillé pour l’arrivée de cet avion depuis quatre semaines.

Photo : Radio-Canada

La survivante d’une attaque au napalm au Vietnam dont la photo emblématique a fait le tour du monde en 1972, Kim Phuc Phan Thi a tenu à accompagner les réfugiés ukrainiens lors de ce voyage.

Cette traversée lui a donné un sentiment de déjà vu.

« Il y a 50 ans, j’étais une victime de guerre et j’ai survécu. Je suis reconnaissante à tous ceux qui m’ont aidée, car je n’étais qu’une enfant. »

— Une citation de  Kim Phuc Phan Thi, survivante de la guerre au Vietnam

Kim Phuc Phan Thi affirme avoir fait la connaissance d’une petite fille de 9 ans pendant le vol. Elle ajoute que cette rencontre a ravivé les souvenirs des brûlures qu’elle avait subis à cet âge.

Kim Phuc Phan Thi encourage les réfugiés ukrainiens à continuer à espérer.

« Accrochez-vous et ne perdez pas espoir. »

— Une citation de  Kim Phuc Phan Thi, survivante de la guerre au Vietnam

Vers un nouvel avenir

Les réfugiés ukrainiens ont passé leur première nuit à l’Université de Regina et seront ensuite dirigés vers différentes communautés de la Saskatchewan.

De son côté, le magasin Co-op canadien ukrainien de Regina se prépare à embaucher quelques-uns des nouveaux arrivants.

Des immigrants ukrainiens ont fondé cette entreprise en 1973.

La gérante du magasin, Carin Rodgers, se dit excitée à l’idée d’accueillir les nouveaux arrivants et affirme qu’il existe plusieurs postes à combler dans la boucherie de son commerce.

L’organisme Open Door Society de Regina affirme pour sa part qu’il va aider les réfugiés ukrainiens en leur offrant une formation linguistique et des services à l’emploi.

Avec les informations de Désiré Kafunda et de David Shield

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !