•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois individus de nouveau appréhendés... quatre jours plus tard

Une voiture de la Sûreté du Québec.

Un véhicule de la Sûreté du Québec (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Radio-Canada

Quatre jours seulement après avoir été appréhendés une première fois pour une introduction par effraction suivie d’un vol dans un dépanneur de Matane, trois suspects ont de nouveau été arrêtés vendredi dernier.

Cette nouvelle arrestation a eu lieu le 1er juillet vers 16 h alors que le trio circulait à bord d’un véhicule sur la route 132, dans le secteur de Saint-Ulric. Une importante quantité de méthamphétamine, soit près de 2200 comprimés, ainsi que trois téléphones cellulaires ont été saisis par la Sûreté du Québec (SQ).

L’enquête a aussi permis de relier les trois suspects, tous originaires de Matane, à un important vol de cuivre qui a eu lieu dans une entreprise matanaise le 21 juin. Selon les autorités, la valeur de ce vol s’élèverait à plusieurs milliers de dollars.

Le dépanneur de la rue Saint-Pierre à Matane.

C'est dans ce dépanneur Servi express de la rue Saint-Pierre, à Matane, qu'ont eu lieu l'entrée par effraction et le vol dont sont suspectés les trois individus (archives).

Photo : Radio-Canada / Alice Proulx

Deux hommes respectivement âgés de 43 et 49 ans ont comparu le jour de leur arrestation et devaient être de retour lundi au palais de justice de Matane. La femme de 26 ans qui les accompagnait a quant à elle été remise en liberté avec promesse de comparaître en attendant la suite des procédures.

Les deux principaux suspects pourraient faire face à divers chefs d’accusation en matière de possession et trafic de stupéfiants, de vol, recel, introduction par effraction et possession d’outils de cambriolage.

La SQ précise que l’enquête des policiers se poursuit dans ce dossier. Les enquêteurs vérifieront notamment si les trois individus pourraient être reliés à d’autres crimes ayant récemment été commis dans le secteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !