•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ménages sans logement : mieux que l’année dernière selon la mairesse de Sherbrooke

Une pancarte indique qu'aucun appartement n'est vacant dans un immeuble.

Un immeuble sans appartement vacant. (archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Avec 36 ménages toujours en attente de logements, la mairesse de Sherbrooke, Évelyne Beaudin, considère que la situation est meilleure que l’année dernière.

Il faut éviter de faire trop de comparaisons, mais, l’année dernière, à la fin du mois de juillet, on était encore à 40 ménages, mentionne-t-elle.

On a bon espoir qu'avec la manière dont on s’est coordonnés et dont on a offert les services cette année, ça nous aide à répondre plus facilement aux besoins, ajoute Mme Beaudin.

Selon la mairesse, cette année, les personnes qui ne trouvent pas de logement entrent en contact avec l’Office municipal d’habitation de Sherbrooke pour obtenir de l’accompagnement. On a réussi à régler 75 dossiers. Toutefois, si les solutions manquent, la Ville offre un hébergement pour un certain temps.

Des défis à relever

Selon Évelyne Beaudin, des citoyens doivent faire des choix difficiles pour avoir un logement. Un des gros défis qu’on a cette année, ça peut avoir l’air d’être quelque chose d’accessoire, mais c’est vraiment important, c’est la situation des animaux de compagnie, soutient Évelyne Beaudin.

La mairesse reconnaît aussi que des gens ont également des besoins particuliers, citant notamment le cas d’une personne en fauteuil roulant qui cherche un logement accessible. Les situations particulières comme celle-là, ça vient augmenter les risques de se retrouver sans logement.

« Ce n'est pas un choix d’avoir un logement, c’est une nécessité, c’est un droit. »

— Une citation de  Évelyne Beaudin, mairesse de Sherbrooke.

Évelyne Beaudin souhaite une réflexion de société avec les différents paliers de gouvernement pour pouvoir protéger les droits au logement au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !