•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Serres urbaines Notre-Dame à Gatineau : une proposition pour plus de transparence

Une maquette de l'édifice des Serres urbaines Notre-Dame.

Le projet des Serres urbaines Notre-Dame s'est arrêté en avril lorsque la tentative de changement de zonage du site a échoué.

Photo : Facebook / Serres Urbaines Notre-Dame

Radio-Canada

La conseillère municipale du district de Bellevue, à Gatineau, veut comprendre pourquoi le projet des Serres urbaines Notre-Dame a échoué.

Alicia Lacasse-Brunet a déposé un avis de proposition au conseil municipal mardi pour forcer la Ville à présenter les démarches qu’elle a entreprises depuis le référendum d'avril dernier. Les élus l'ont adopté.

Trente-cinq personnes avaient alors voté contre ce projet de complexe aquaponique, le mettant ainsi sur pause.

Qu'est-ce qui s'est passé? s’interroge la conseillère. Qu'est-ce qui a fait en sorte qu'on est rendu là? Pourquoi on a fait une super bonne planification et ça ne se fait pas? Ce sont des questions comme ça que j'aimerais comprendre.

Alicia Lacasse-Brunet.

La conseillère du district de Bellevue, Alicia Lacasse-Brunet

Photo : Facebook/Alicia.Lacasse.Brunet2021

Selon l'élue, le peu d'information transmis au conseil municipal de la Ville crée de l'incompréhension sur la suite à donner à ce dossier, ainsi qu’au plan de revitalisation du secteur dont le projet de serres était la pierre angulaire.

Ça touche pas mal tout l'est, tout le secteur Gatineau puisque c'est une artère commerciale qui a beaucoup de potentiel. Et ce processus de revitalisation, c'est la Ville qui le mène, explique Mme Lacasse-Brunet qui soutient avoir l'appui de plusieurs collègues pour sa démarche.

Le vote sur la proposition de la conseillère aura lieu au mois d'août.

Au début de juin, les promoteurs du projet ont tenu une séance d’information pour les résidents du quartier. Ils souhaitent que les serres puissent éventuellement voir le jour sous une autre forme et restent aux aguets pour une éventuelle relance.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !