•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étudiante québécoise de 19 ans perd la vie après une collision en C.-B.

Gros plan sur l'écusson de la GRC sur la manche d'une chemise.

La GRC tente d'élucider les causes de l'accident qui a eu lieu le 30 juin à Castlegar, dans le sud-est de la Colombie-Britannique.

Photo : CBC

La Presse canadienne

Une Québécoise de 19 ans, de passage dans le sud-est de la Colombie-Britannique pour un voyage étudiant, a succombé à ses blessures à la suite d'un accident survenu jeudi dernier.

Une camionnette de livraison était alors entrée en collision avec un autocar dans lequel se trouvaient la victime et 15 autres étudiants québécois.

Lundi, le collège où elle étudiait a publié une déclaration indiquant que l'étudiante, qui avait été grièvement blessée, était malheureusement décédée.

Selon le Collège Selkirk, tous les autres étudiants et membres du personnel ont reçu leur congé de l'hôpital de Kootenay Lake après y avoir été amenés pour évaluation.

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, et celui du Québec, François Legault, ont offert leurs condoléances à la famille et aux proches de la victime.

Selon la police, l'autocar a été heurté sur le côté par une camionnette Purolator venant en sens inverse, blessant l'étudiante, qui était assise à la fenêtre à l'endroit de l'impact. Les camarades de classe de la jeune femme ont administré les premiers soins.

Les travailleurs de l'aide aux victimes de la GRC et les conseillers du Collège Selkirk s'emploient à soutenir les autres membres du groupe du Québec. Un soutien en matière de traumatisme a été fourni à toutes les personnes touchées par le tragique accident.

Les enquêteurs tentent de déterminer pourquoi la camionnette a dévié vers l'autocar et espèrent avoir accès à une vidéo de caméra de bord de l'un des véhicules qui se trouvaient juste devant l'autocar avant l'accident.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !