•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Saguenéens repêchent un attaquant comme premier choix

Un hockeyeur

L'attaquant Maxim Massé est devenu la propriété des Saguenéens de Chicoutimi lors du repêchage de la LHJMQ.

Photo : Gracieuseté LHJMQ

Les Saguenéens de Chicoutimi ont mis la main sur l’attaquant Maxim Massé avec le troisième choix au total de la séance de sélection de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), laquelle débutait lundi soir avec la présentation de la première ronde.

Massé, un joueur mesurant 1,83 m et pesant 75 kilos, selon les données du Centre de soutien au recrutement de la LHJMQ, a porté l’uniforme des Albatros du Collège Notre-Dame dans la Ligue M18 AAA, à Rivière-du-Loup, lors de la dernière saison.

Le repêchage se tient de manière virtuelle pour une troisième année consécutive en raison de la pandémie, mais les Saguenéens ont organisé un événement au Centre Georges-Vézina pour permettre de suivre le repêchage en direct par l’entremise de la diffusion YouTube de la LHJMQ.

Des gens assis

Les partisans des Saguenéens ont pu assister au déroulement de la première ronde dans les gradins du centre Georges-Vézina.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Âgé de 16 ans, Maxim Massé a appris sa sélection par le directeur général adjoint des Sags, Bryan Lizotte, qui s’est rendu au domicile du jeune homme à Rimouski afin de lui annoncer la bonne nouvelle. Il lui a ainsi offert une casquette et un chandail aux couleurs des Bleus sur lesquels étaient cousus le nouveau logo de l'équipe.

Je suis encore sous le choc. C’était un beau moment, je ne vais jamais oublier ça. Je suis extrêmement content de faire partie de l’organisation des Saguenéens, c’est une très belle organisation, a réagi le hockeyeur pendant la diffusion de l’événement.

Même si Massé était étiqueté comme 14e plus bel espoir de cet encan, l’entraîneur-chef et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean, ciblait depuis longtemps sa sélection en raison de son style de jeu et de ses capacités athlétiques.

« On veut marquer plus de buts et on veut se grossir. C’est un marqueur, c’est un gros bonhomme capable de bien protéger la rondelle et on veut être meilleurs sur la route. C’est un joueur qui cadrait parfaitement dans ce qu’on avait besoin pour le futur. »

— Une citation de  Yanick Jean, directeur général et entraîneur-chef des Saguenéens

Massé a disputé 40 rencontres avec le Collège Notre-Dame l’an passé, marquant 26 buts et récoltant 43 points.

Le pari Boisvert

Avec la 12e sélection au total du repêchage, Yanick Jean a opté pour le joueur de centre Sacha Boisvert, qui a déjà manifesté son intention d’évoluer aux États-Unis la saison prochaine. Originaire de Trois-Rivières, le jeune joueur a passé la dernière saison avec l'Académie Mount St. Charles dans le Rhode Island.

Des personnes assises autour de tables.

L'entraîneur-chef et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean (veston bleu) était attentif à la présentation du repêchage.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

En entrevue au Téléjournal Saguenay-Lac-Saint-Jean avant le repêchage, le grand patron des Saguenéens avait révélé qu’il n’hésiterait pas à choisir un joueur songeant à poursuivre sa carrière en sol américain en raison du bouquet de choix à sa disposition.

L'équipe saguenéenne a aussi sélectionné Xavier Veilleux du Blizzard du Séminaire Saint-François à Québec et Jérémy Leroux l’École Secondaire Stanstead.

Les Sags détenaient quatre choix de première ronde avant le début de la soirée de lundi, mais ils ont échangé le 13e choix en cours de route.

Les rondes 2 à 14 seront présentées mardi.

Par ailleurs, le défenseur Thomas Lavoie a été le tout premier choix au total lorsqu’il a été sélectionné par les Eagles du Cap-Breton. Quant aux Tigres de Victoriaville, ils ont jeté leur dévolu sur le gardien Gabriel D’Aigle au deuxième rang.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !