•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Service de police de Thunder Bay nomme un chef par intérim

Photo de Dan Taddeo devant le logo du Service de police de Thunder Bay.

Dan Taddeo est membre du Service de police de Thunder Bay depuis 1988.

Photo : CBC/Cathy Alex

Radio-Canada

À la suite d’une vague d’enquêtes et de suspensions, le Service de police de Thunder Bay (SPTB), dans le Nord-Ouest de l’Ontario, a nommé le surintendant et chef adjoint par intérim Dan Taddeo au poste de chef par intérim.

Dans son communiqué, le corps policier indique que la nomination d’un chef par intérim permettra d’assurer la continuité des opérations alors que la commission entame un processus approfondi de recrutement d’un nouveau chef pour le SPTB.

M. Taddeo est entré en poste lundi. Il agissait comme chef adjoint par intérim depuis la suspension du chef adjoint Ryan Hughes en février 2022.

Malcolm Mercer, l’administrateur nommé en avril par la province pour surveiller la Commission du Service de police de Thunder Bay (CSPTB), est à l’origine de la décision. Dans le cadre de ses fonctions, il a le pouvoir d’agir au nom de la commission pour une durée de six mois pendant que la Commission civile de l'Ontario sur la police (CCOP) complète ses enquêtes sur le corps policier.

La cheffe toujours suspendue

L’annonce s’est faite par communiqué lundi après-midi, une semaine après que la CSPTB ait décidé de suspendre la cheffe Sylvie Hauth en réponse à trois accusations d’inconduite portées contre elle.

La cheffe Sylvia Hauth fait face à trois accusations en lien avec la loi provinciale sur les services policiers :

  • elle aurait échoué à prendre les mesures nécessaires en réaction aux allégations portées contre le chef adjoint Ryan Hughes;

  • elle aurait fourni des renseignements erronés au sujet de l’enquête sur ces allégations à la Commission du Service de police de Thunder Bay;

  • elle n'aurait pas pris les mesures nécessaires par rapport à des allégations d’actes répréhensibles visant d’autres membres du corps policier.

La CCOP l’a appelée à s’expliquer lors d’un témoignage dont la date n’est toujours pas connue.

À peine quelques heures avant le dévoilement des accusations, elle annonçait son départ à la retraite, qui doit avoir lieu le 14 juin 2023.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !