•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Yellowknife rétablit l’interdiction de feux à ciel ouvert

Un feu sur une plage au soleil couchant, avec une chaise de camping installée non loin.

Les feux extérieurs ne sont pas autorisés à Yellowknife en raison du temps sec et des risques élevés d'incendies.

Photo : Andrew Pacey / CBC

Radio-Canada

Les conditions sèches qui sévissent à Yellowknife poussent la Municipalité à rétablir l’interdiction des feux à ciel ouvert pour la deuxième fois en moins d’un mois.

Cette interdiction, qui s’applique également aux foyers approuvés par la Ville, est entrée en vigueur lundi. Les résidents qui ne s’y plient pas s’exposent à des amendes.

Le chef des pompiers de Yellowknife, Nelson Johnson, a indiqué dans un communiqué que les conditions très sèches et l’absence de pluie prévues dans les prochains jours ont motivé la décision. Il a ajouté que les probabilités de foudre seront accrues vers la fin de la semaine.

Risque d'incendie élevé à extrême à travers les T.N.-O.

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest signale sur son site web  (Nouvelle fenêtre)la présence de 53 feux de forêt actifs lundi.

La plupart des régions du territoire, notamment celle de North Slave, présentent des risques extrêmes d’incendie.

Deux des incendies en cours dans la région de Sahtu ont été causés par de la foudre.

L’un d’entre eux s’étend sur quelque 4 hectares à environ 90 kilomètres au sud-est de Fort Resolution. Ce feu ne menace pas de collectivités, de cabines et d’infrastructures, selon Mike Westwick, le responsable des communications au ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles.

Un second incendie dans la région s’étend sur 5 hectares et se trouve à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Tulita.

Pendant ce temps, un incendie à environ 17 kilomètres de Wekweètì a pris de l’ampleur et couvre une superficie de près de 6000 hectares.

Nous faisons beaucoup de progrès pour que ce feu soit maîtrisé, a indiqué Mike Westwick. C’est un feu assez important, mais nos équipes ont fait un bon travail pour qu’il soit contrôlé.

Une quantité importante de fumée est encore à prévoir dans le secteur ces prochains jours, a-t-il précisé.

M. Westick a reconnu qu’il sera difficile pour les autorités d’éviter de nouveaux feux d’ici les sept à dix prochains jours : Ce sera un test important pour les Territoires du Nord-Ouest. Nous encourageons tout le monde à surmonter ce défi pour les temps à venir.

Depuis le début de la saison, 80 feux ont été répertoriés à travers les T.N.-O., brûlant 75 371 hectares, selon le gouvernement territorial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !