•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois suspects arrêtés pour vols qualifiés de cellulaires dans le Grand Montréal

Un véhicule du SPVM avec les gyrophares allumés.

Le Service de police de la Ville de Montréal affirme que son enquête n'est pas terminée.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Montréal a appréhendé le 30 juin trois personnes relativement à quatre vols qualifiés avec arme à feu perpétrés dans le Grand Montréal. Le corps policier en a fait l’annonce aujourd’hui par voie de communiqué.

Les crimes ont été commis du 18 au 20 mai dans des boutiques de téléphonie mobile situées à Montréal et sur la Rive-Sud, soit dans les arrondissements de Verdun, de Rosemont–La Petite-Patrie et de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, ainsi que dans un centre commercial de Brossard.

Les trois suspects sont Rene Cedrique Benda (23 ans), Mayard Nelson Jean-Baptiste (20 ans) et Gabriel Djibril Adragna (19 ans).

Ils ont comparu au palais de justice de Montréal, où ils ont été accusés de plusieurs chefs, à savoir vol qualifié, complot en vue de commettre un acte criminel, port d’arme dissimulée, usage d’une fausse arme à feu lors de la perpétration d’une infraction et déguisement dans un dessein criminel.

Les enquêteurs ont mis la main sur de nombreux éléments de preuve lors de perquisitions, tels que des cellulaires, une arme de poing, des vêtements et des véhicules utilisés pour la fuite.

Dans son communiqué, le SPVM assure que l’enquête se poursuit concernant le réseau criminel auquel les trois suspects appréhendés appartiendraient.

Il lance d’ailleurs un appel à la collaboration du public. Toute personne détenant des informations permettant l’identification de receleurs et de clients liés à ce réseau est invitée à communiquer avec le 911, demande le service de police.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !