•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouvel entraîneur-chef pour le Blizzard d’Edmundston

Les joueurs du Blizzard d'Edmundston célèbrent après une victoire.

Les joueurs du Blizzard d'Edmundston célèbrent après une victoire.

Photo : Gracieuseté : Facebook/Blizzard d'Edmundston

Radio-Canada

Le Blizzard d’Edmundston n’a pas mis de temps à trouver un nouvel entraîneur-chef. Trois jours seulement après le départ d’Emery Olauson, l’équipe de la Ligue de hockey junior A des Maritimes a annoncé l’embauche de Simon Olivier, lundi.

Âgé de 50 ans, Simon Olivier, de Lévis au Québec, a évolué comme défenseur dans plusieurs circuits professionnels en Amérique du Nord et en Allemagne.

Simon Olivier est devenu le nouvel entraîneur-chef du Blizzard d'Edmundston, lundi.

Simon Olivier est devenu le nouvel entraîneur-chef du Blizzard d'Edmundston, lundi.

Photo : Gracieuseté : Le Blizzard d'Edmundston

Il a notamment été entraîneur adjoint des Tigres de Victoriaville, de la LHJMQ, de 2009 à 2012. Il a aussi été le directeur général et l'entraîneur-chef de l’Everest de la Côte-du-Sud de 2018 à 2021 dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec.

Il a été nommé entraîneur-chef de l’année en 2019 et finaliste deux fois comme directeur général de l’année.

« Le président du Blizzard, André Lebel, m’a approché pour me demander si j’étais intéressé pour le poste. J’imagine que mon nom figurait sur une liste. Je connais le directeur général, Steve MacPherson. Vous savez, le hockey junior, c’est un petit monde. »

— Une citation de  Simon Olivier, nouvel entraîneur-chef du Blizzard d'Edmundston

Après un recul du hockey la dernière saison, j’ai accepté l’offre du Blizzard, car, après avoir parlé au personnel hockey de l’équipe, j’ai réalisé que ma philosophie cadrait parfaitement avec l’orientation de la formation , a-t-il précisé.

Au sommet de la liste

Le président du Blizzard d’Edmundston, André Lebel, s’est dit très heureux de compter sur la grande expérience et le professionnalisme de Simon Olivier.

« Simon était au sommet de notre liste pour occuper le poste d'entraîneur-chef. Il a obtenu beaucoup de succès partout où il a été entraîneur et administrateur. Nous savons qu’il a une belle éthique de travail, qu’il exige de la rigueur parmi ses joueurs et qu’il sera un rassembleur. »

— Une citation de  André Lebel, président du Blizzard d'Edmundston

Partout où j’ai passé comme entraîneur, j’avais la même recette , a continué Simon Olivier, qui a mené l’Everest à un dossier de 52 victoires et 44 revers en deux campagnes.

Je demandais aux joueurs de se donner à fond à tous les matchs. La dimension humaine sera également très importante avec les joueurs. Et nos partisans méritent le respect, car ils sont très loyaux et nombreux à appuyer leur équipe.

Départ d’Emery Olauson

Emery Olauson a quitté son poste d’entraîneur-chef du Blizzard d’Edmundston, vendredi. La décision s'est prise d'un commun accord avec la direction, a indiqué le club. Il a été nommé entraîneur-chef du club de la Ligue de hockey junior A des Maritimes en juin 2019.

En trois saisons sous sa tutelle, le Blizzard a enregistré une fiche combinée de 65-27-2-14 et un taux d’efficacité de ,676.

Puisque les séries éliminatoires de la ligue ont été annulées en 2020 et en 2021 à cause de la pandémie, le Blizzard n'y a participé qu'une fois avec Olauson à la barre.

Lors des séries 2022, le Blizzard s’est incliné en cinq parties devant les Western Capitals de Summerside en demi-finale de la section Nord.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !