•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade pendant un défilé près de Chicago : le suspect arrêté

Des trottinettes, un vélo de même que des chaises ont été abandonnés sur le site de la fusillade, délimité par des rubans jaunes de la police.

Le tireur visait des spectateurs qui assistaient au traditionnel défilé du 4 juillet.

Photo : Reuters / Max Herman

Radio-Canada

Au moins 6 personnes, toutes des adultes, ont été tuées et 24 autres, dont un enfant, ont été gravement blessées lors d'une fusillade survenue à Highland Park, au nord de Chicago, selon le plus récent bilan fourni par les autorités locales, qui affirment avoir arrêté le principal suspect.

Robert Crimo a été repéré par la police. Il a tenté de fuir. Après une brève poursuite, il a été stoppé et arrêté, a indiqué sur Twitter, peu avant 20 h, CBS Chicago. Il n'a pour l'instant pas été accusé, étant considéré par la police comme une personne d'intérêt dans le cadre de l'enquête. Il s'agit d'un rappeur amateur connu sous le nom d'Awake qui était sans emploi depuis deux ans.

En entrevue à Fox 32 Chicago, l'oncle du jeune homme a indiqué l'avoir croisé la veille et n'avoir rien noté d'anormal. Il le décrit comme quelqu'un de plutôt renfermé, mais qui ne semblait pas présenter de problème en particulier. J'ai le cœur brisé pour les victimes a-t-il ajouté.

Deux chaises sont renversées.

Des gens qui assistaient au défilé ont rapidement laissé leurs chaises pliantes derrière eux lorsque la fusillade a éclaté.

Photo : Reuters / MAX HERMAN

La fusillade a eu lieu au début d'un défilé de la fête de l’Indépendance des États-Unis dans cette petite ville de la banlieue de Chicago.

Dans une conférence de presse donnée en début de soirée, les autorités avaient identifié le suspect, un homme blanc âgé de 22 ans, qui demeurait toutefois activement recherché. Il aurait ouvert le feu vers 10 h 14, moins d'un quart d'heure après le début du traditionnel défilé.

Selon un porte-parole du département du comté de Lake, Christopher Covelli, l'homme aurait tiré depuis le toit d'un édifice du secteur. Une carabine a d'ailleurs été retrouvée sur la scène de crime, a-t-il indiqué.

Pendant que de nombreux Américains fêtent l'indépendance de leur pays devant les feux d'artifice, en Illinois, toute une communauté est sous le choc, ce soir.En matinée, un tireur fou a déchargé son arme sur une foule rassemblée au défilé du 4 juillet, en banlieue de Chicago.On compte 6 morts et 26 blessés, dont des enfants.Le suspect a finalement été arrêté, au terme d'une chasse à l'homme, juste avant 20-heures.Encore de la violence armée, dans un pays secoué à répétition par des tueries.Un pays de plus en plus divisé. Reportage de Sébastien Desrosiers.

En cette journée où nous nous réunissions pour célébrer notre communauté et notre liberté, nous devons plutôt faire le deuil de ces pertes tragiques et lutter contre la terreur qui nous a été infligée, s'était désolée la mairesse de Highland Park, Nancy Rotering, lors de la conférence de presse.

Biden réagit

La Maison-Blanche avait réagi en milieu d'après-midi par voie de communiqué.

« Jill et moi sommes choqués par la violence armée insensée qui a encore une fois semé le chagrin dans une communauté américaine en cette fête de l'Indépendance. »

— Une citation de  Joe Biden, président des États-Unis

J'ai récemment signé la première grande loi bipartite sur la réforme des armes à feu en près de 30 ans [...] Mais il reste encore beaucoup de travail à faire, et je ne vais pas abandonner la lutte contre l'épidémie de violence armée, a ajouté M. Biden après avoir précisé que le gouvernement fédéral offrait un soutien total à la communauté de Highland Park.

Vue aérienne d'une rue dans laquelle se trouvent une vingtaine de policiers.

Un important déploiement policier sur les lieux de la fusillade. Le tireur n'avait pas encore été arrêté.

Photo : Reuters / WLS-TV/ABC7

Des témoins sous le choc

Je n'arrive pas à sortir l'image de ce gars de ma tête, a déclaré au New York Times Shawn Cotreau, un Bostonien en visite dans la région de Chicago. Il était en train d'ouvrir le feu. Et j'ai vu les balles frapper l'arbre qui était littéralement entre nous. M. Cotreau a déclaré que le défilé principal n'avait pas atteint la place au moment où les tirs ont commencé, de sorte que l'homme tirait sur les spectateurs assis autour de l'intersection.

J'étais juste devant lui, puis il a augmenté sa portée et a commencé à arroser la foule. Et ça n'a jamais cessé. J'ai l'impression que les tirs se sont poursuivis pendant au moins trois minutes avant qu'il recharge, laissant le temps à Shawn Cotreau de mettre sa famille en lieu sûr.

Un policier marche sur un trottoir. Des bicyclettes, des poussettes et des chaises ont été abandonnées près de lui.

Un policier du comté de Lake place ses mains sur son visage en marchant sur l’avenue Central, à Highland Park, en Illinois, où une fusillade a fait plusieurs victimes le 4 juillet.

Photo : Associated Press / Brian Cassella

Gina Troiani, accompagnée de son fils, était avec son groupe de garderie. Ils étaient prêts à prendre part au défilé avec des vélos décorés de rubans rouges et bleus lorsqu'elle a entendu une forte détonation qu'elle a prise pour un feu d'artifice, jusqu'au moment où les gens ont crié à propos d'un tireur.

Nous avons commencé à courir dans la direction opposée, a-t-elle témoigné à l'Associated Press.

C'était le chaos, a-t-elle dit. Il y avait des gens qui cherchaient leur famille. D'autres ont juste laissé tomber leurs chariots, attrapé leurs enfants et commencé à courir.

Avec les informations de Associated Press, Chicago Sun-Times, et New York Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !