•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une motion sur un code vestimentaire divise des élus municipaux ontariens

Un homme est assis dans un fauteuil devant un micro au cours d'une réunion. Il porte un chapeau et un débardeur.

Nathan Colquhoun a participé au débat sur le code vestimentaire au conseil municipal en débardeur et chapeau le 27 juin.

Photo : Gracieuseté : conseil municipal de Sarnia

Radio-Canada

La façon dont vous vous habillez dans un cadre professionnel est-elle synonyme de respect? Qu'est-ce qu'une tenue professionnelle? Qu'est-ce qu'une tenue acceptable pour un élu? Voilà autant de questions qui se sont retrouvées au coeur d'un débat du conseil municipal de Sarnia la semaine dernière.

C'est une tempête de médias sociaux. C'est assez divisé, s'est défendu le conseiller Nathan Colquhoun.

C'est en camisole et portant un chapeau qu'il a participé le 27 juin à une réunion du conseil municipal au cours de laquelle ses collègues et lui-même ont débattu d'une motion demandant l'adoption d'une tenue professionnelle pour le prochain conseil municipal qui sera élu cet automne.

D'autres conseils municipaux ont des politiques de ce genre, a soutenu le conseiller Bill Dennis, qui a présenté la motion.

Pour lui, une tenue de style professionnel montrerait du respect pour le personnel et les délégations qui se présentent au conseil.

Je crois qu'il faut s'attendre à ce que les personnes qui jouent un rôle de leadership s'habillent de façon professionnelle et aient une apparence respectueuse en milieu de travail, a expliqué l'élu municipal. C'est tout simplement du bon sens, puisque nous sommes responsables des affaires de la Ville, et à ce titre, ce sont des réunions d'affaires; donc, l'exigence d'avoir une tenue professionnelle ne devrait choquer personne.

Pas un reflet des décisions

Pour sa part, Nathan Colquhoun dit vouloir représenter les citoyens.

Je ne suis pas quelqu'un de rebelle. Je constate simplement que le conseil municipal est composé d'un vaste groupe de personnes et qu'essayer de le rendre plus uniforme n'aide personne, a-t-il indiqué.

« Nous n'avons pas besoin de porter un costume pour prendre de bonnes décisions pour la ville. »

— Une citation de  Nathan Colquhoun, conseiller municipal à Sarnia

Lors de la réunion du 27 juin, Nathan Colquhoun a demandé à Bill Dennis s'il le trouvait irrespectueux. Ce dernier lui a rétorqué que sa tenue n'était pas appropriée et lui a demandé s'il la porterait à un entretien d'embauche. M. Colquhoun lui a répondu en riant qu'il le ferait.

Un conseil divisé

Les deux parties ont reçu le soutien d'autres membres du conseil municipal.

Pour Mike Stark, la motion a tout son sens, alors que Margaret Bird a voté contre, considérant qu'elle pourrait avoir des conséquences différentes pour les hommes et les femmes.

Une observation approuvée par Brian White, pour qui établir un code vestimentaire pourrait signifier une exclusion des personnes qui n'adhèrent pas à la norme culturelle.

Je pense que la définition est en train de changer. Est-ce que cela dénote un manque de respect par rapport à notre histoire? Je ne le pense pas. Je pense que c'est à nous de décider, a précisé M. White.

La motion a été rejetée.

Nathan Colquhoun a par ailleurs indiqué qu'il envisageait de se présenter comme maire aux prochaines élections municipales.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !