•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dizaines de ménages toujours sans toit en Mauricie et au Centre-du-Québec

Une rue bordée de triplex en été.

Plusieurs familles sont toujours à la recherche d'un appartement dans la région.

Photo : Radio-Canada / Pascale Langlois

Quelques jours après le 1er juillet, des dizaines de ménages sont toujours à la recherche d'un nouveau chez-soi en Mauricie et au Centre-du-Québec. Les autorités municipales continuent leurs efforts pour les aider à trouver un logement.

À Drummondville, on rapportait samedi que 135 ménages n’avaient pas trouvé de logement. Il s’agit du pire bilan dans la province. Par comparaison, à Montréal, 118 ménages étaient dans la même situation.

À Victoriaville, la situation est pire cette année comparativement à l'an dernier, selon le maire Antoine Tardif. En juillet 2021, 13 ménages s’étaient retrouvés à la rue, alors que c’est plus du double cette année.

Trente-deux ménages, dont 22 personnes seules et 10 familles, sont toujours à la recherche d’une résidence à Victoriaville. C’est une nouvelle réalité qu’on a chez nous, a expliqué Antoine Tardif, en entrevue à l’émission Toujours le matin.

La majorité de ces gens habitent actuellement dans des installations temporaires mises sur pied par l'Office municipal d'habitation de Victoriaville-Warwick ou ils sont chez des proches en attendant de trouver un logement.

On s’y est pris d'avance [pour mettre en place des mesures d’aide]; on savait évidemment que ça allait être un 1er juillet difficile, indique M. Tardif.

Devant l'augmentation de la population sur le territoire et face à l’inflation, il affirme que la Ville prend des moyens pour favoriser la construction de nouveaux logements, notamment en se portant acquéreur de bâtisses pour les convertir en logements abordables.

« On a confiance qu’au cours des prochaines années on va être en mesure de rétablir un marché immobilier qui sera raisonnable. »

— Une citation de  Antoine Tardif, maire de Victoriaville

À Trois-Rivières, 21 ménages sont toujours à la recherche d’une résidence.

Selon le directeur général de l’Office municipal de l’habitation de Trois-Rivières, Jimmy Ducasse, la majorité est logée chez de la famille ou des amis. Deux ménages ont actuellement recours aux services d’hébergement d’urgence de la Croix-Rouge.

À Shawinigan, tout s’est relativement bien passé, selon le maire Michel Angers. Aucune urgence liée à l’accès au logement ne lui a été signalée depuis samedi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !