•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kevin Durant échangé aux Raptors : rêve ou réalité?

Kevin Durant contrôle un ballon de basketball lors d'un match des Nets de Brooklyn contre les Raptors de Toronto.

Kevin Durant

Photo : Associated Press / Adam Hunger

Le joueur vedette des Nets de Brooklyn, Kevin Durant, enflamme les réseaux sociaux depuis qu'il a été rapporté jeudi dernier qu'il souhaitait être échangé. Les partisans des Raptors de Toronto, en particulier, sont engagés dans un vif débat alors que leur équipe pourrait faire l'acquisition de l'ailier tout-étoile de 33 ans au coût de plusieurs joueurs prometteurs et hauts choix de repêchage.

Adrian Wojnarowski du réseau ESPN rapportait vendredi que les Raptors suivaient de près la situation. Samedi, Michael Grange de Sportsnet a ajouté que non seulement Toronto était intéressée, mais l'organisation était convaincue de pouvoir assembler le meilleur retour possible pour obtenir Durant.

La possibilité de voir l'Américain quatre fois meilleur pointeur du circuit Silver atterrir à Toronto est donc bien réelle. Elle n'est pas simplement le fruit d'intenses débats sur Internet.

Louis Zatzman, du site Raptors Republic, met toutefois en garde les amateurs de l'équipe torontoise désireux de voir leurs favoris faire l'acquisition de Durant. Les Nets commanderont un retour monumental pour leur joueur étoile et les Raptors devront penser à deux fois avant d'hypothéquer sérieusement leur avenir.

C'est la question la plus importante quand on songe à la possibilité de faire un échange pour Kevin Durant, dit-il.

Leur futur, je pense qu'ils seraient contents de l'hypothéquer si cela signifie plusieurs années pour prétendre au titre. Mais plus important encore, c'est à quel point sont-ils prêts à hypothéquer leur présent? Parce que s'ils échangent Pascal Siakam et Gary Trent fils pour Durant, je ne suis pas certain qu'ils seront dans la course. Si leur offre est bâtie autour de Scottie Barnes, alors là ils ont de bien meilleures chances de gagner, explique-t-il.

Barnes, repêché au 4e rang au total par les Raptors l'été dernier, a été sacré recrue par excellence de la dernière saison dans la NBA. Sa valeur est élevée, mais il ne suffira pas à lui seul à ravir Durant aux Nets. Toronto devra aussi ajouter des choix de premier tour lors des prochains repêchages.

À titre d'exemple, le Français Rudy Gobert, joueur vedette du Jazz de l'Utah, a récemment été échangé contre quatre choix de premier tour, un espoir tout juste repêché au premier tour et quelques joueurs supplémentaires pour des raisons salariales.

Louis Zatzman estime que le coût pour obtenir Durant pourrait être tout aussi élevé, voire plus encore. À cet effet, il ajoute que les Raptors devront être vigilants dans la formulation de leur offre et tenter de conserver le plus de joueurs adroits au tir possible.

Durant est évidemment l'un des meilleurs tireurs de l'histoire du basketball, mais pour qu'il soit le plus efficace possible, l'équipe devra l'entourer d'autres bons tireurs. Ils devront donc garder le plus de joueurs possible parmi Fred VanVleet, Gary Trent fils, OG Anunoby et Otto Porter fils.

Je pense que Toronto aimerait boucler un échange pour Kevin Durant, mais je pense aussi que ce que Brooklyn exigera en retour sera peut-être trop élevé par rapport à ce que les Raptors peuvent offrir de façon raisonnable, conclut-il.

Kevin Durant est allongé sur un terrain de basketball. Un thérapeute lui masse les cuisses.

L'historique de blessures de Kevin Durant est aussi un facteur que les Raptors doivent considérer.

Photo : Associated Press / Adam Hunger

Le professeur Brian Daly, de l'Université King's College à Halifax, en Nouvelle-Écosse, un spécialiste de l'histoire du basketball au Canada, croit que les Raptors ont intérêt à hypothéquer leur avenir pour Kevin Durant.

Bien qu'il soit vieillissant et qu'il ait subi une déchirure du talon d'Achilles il y a deux ans, l'Américain appartient encore à l'élite du basketball. Il a inscrit 29,9 points en moyenne par match la saison dernière et été nommé meilleur joueur de la finale de la NBA en 2017 et 2018.

Depuis une trentaine d'années, c'est prouvé que dans la NBA, ce sont les vedettes qui sont importantes pour gagner. Kevin Durant est un colosse de 7 pieds (2,08 m) qui peut lancer comme Steph Curry et jouer comme un garde malgré sa taille. C'est un risque comme échange, mais ça vaut la peine si les Raptors peuvent gagner un deuxième titre grâce à cela, avance-t-il.

Le débat entourant la possible venue de Kevin Durant à Toronto n'est pas sans rappeler l'échange conclu par les Raptors en 2018 pour obtenir Kawhi Leonard qui les a menés à la conquête du titre de la NBA. Ils avaient alors sacrifié DeMar DeRozan, le joueur vedette des Raptors et un favori de la foule, Jakob Poeltl, récemment repêché dans le top 10, et un choix de premier tour.

« On sait que le président des Raptors, Masai Ujiri, a la volonté et la capacité de prendre des décisions difficiles pour améliorer son équipe. On verra si les Nets et Kevin Durant seront d'accord pour que Toronto soit la destination pour lui. »

— Une citation de  Brian Daly, professeur spécialisé dans l'histoire du basketball au Canada

Le journaliste Mickaël Laviolle, qui couvre les activités quotidiennes des Raptors à Toronto, croit pour sa part que les Raptors devraient trouver le tour de conserver Pascal Siakam et leur pépite Scottie Barnes quitte à impliquer plus de choix au repêchage dans l'équation.

Être en mesure de garder Siakam, VanVleet et Barnes et ajouter Kevin Durant dans le mix, pour moi, là, tu as une équipe qui aspire aux grands honneurs, dit-il.

Si tu essaies d'avoir Kevin Durant, il faut absolument que tu aies une équipe compétitive autour de lui parce que tu ne récupères pas Durant avec une équipe que tu as amoindrie et qui au final n'aura pas de chances de faire quoi que ce soit. Il a un contrat de quatre ans, mais c'est aussi possible qu'après deux ans, Durant te dise ''on ne peut pas jouer le titre ici. Moi, je veux encore partir'' alors garder Barnes est aussi intéressant, poursuit-il.

Ce dernier croit qu'une offre comprenant OG Anunoby, Gary Trent fils et Precious Achiuwa, par exemple, sans les considérations salariales, en plus de plusieurs choix au repêchage, serait le scénario idéal pour Toronto.

Il n'y a pas d'indice à savoir quand Kevin Durant pourrait changer d'adresse. Il n'a, aux dernières nouvelles, pas imposé de date limite aux Nets et les équipes de la NBA ne doivent pas reprendre leurs activités avant septembre prochain avec l'ouverture des camps d'entraînement. Chose certaine, son nom continuera de circuler et d'alimenter les conversations à Toronto, notamment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !