•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pression s’accentue pour la création d’un registre des loyers à Trois-Rivières

Des duplex du quartier Sainte-Cécile, à Trois-Rivières.

La question de la création d'un registre des prix des logements à Trois-Rivières devrait être débattue mardi soir au conseil municipal.

Photo : Radio-Canada

Un rassemblement citoyen est prévu mardi en marge de la séance du conseil municipal pour inciter les élus à mettre en place un registre des loyers. L’objectif d’un tel registre est de forcer les propriétaires à rendre publics les prix de leurs logements afin d’éviter des hausses déraisonnables.

Dans une invitation créée sur Facebook, les Trifluviens sont invités à se réunir à 18 h au parc Champlain et à assister au conseil municipal qui débute à 19 h.

Plusieurs organismes de Trois-Rivières (Regroupement des organismes d'ÉPA de la Mauricie, InfoLogis Mauricie, COMSEP, BAIL-Mauricie et plusieurs autres) demandent à la Ville de Trois-Rivières de créer un registre des prix des logements à Trois-Rivières, peut-on lire dans la description de l’événement partagée sur Facebook par le collectif Matente Aloue, qui défend le droit au logement à Trois-Rivières.

Le Regroupement des organismes d'ÉPA de la Mauricie, qui a fait les démarches pour obtenir un avis juridique permettant à la Ville de créer un tel registre, n'a pas été consulté au sujet de ce rassemblement, selon son coordonnateur, Marc Benoît.

Il se réjouit tout de même de l'initiative et espère que les élus adopteront le projet de règlement pour la création du registre.

Les élus devraient discuter de la création d’un registre des loyers mardi soir. Le conseiller municipal du district des Estacades, Pierre-Luc Fortin, compte déposer un projet de règlement en ce sens.

En entrevue à l’émission Toujours le matin, M. Fortin a déclaré qu’il croit avoir l’appui de la majorité des élus. La réaction des collègues, sur le fond, est assez favorable. Peut-être qu’il y a des questionnements sur comment on va mettre ça en place et sur la forme, mais ça, on va y arriver; pour moi, c’est pas tellement compliqué, a-t-il expliqué.

Selon lui, il va de soi que les prix des logements devraient être publics. On a un moyen qu’on peut mettre en place, puis je pense que ça va aider nos citoyens.

Il n’existe actuellement aucun registre des prix des logements au Québec.

Avec des informations de Magalie Masson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !