•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lac-Brome abandonne l’idée d’un référendum sur l’hébergement à court terme

L'application de location à court terme, AirBnB.

En mai dernier, 370 résidents avaient réclamé un référendum pour revoir l'hébergement à court terme de type Airbnb à Lac-Brome.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Municipalité de Lac-Brome délaisse l'idée de tenir un référendum sur son projet de règlement visant à revoir l'hébergement à court terme de type Airbnb.

La Municipalité dit avoir pris cette décision en raison des coûts importants que représente la tenue d'un référendum. Un comité sera plutôt créé pour émettre des recommandations sur la question.

Des citoyens se réjouissent de cette nouvelle, selon Chantal Brodeur du comité Vigilance Lac-Brome. Travailler en collaboration avec la population et les élus, c'est la bonne façon de faire. On a hâte de voir au prochain conseil de ville en début de semaine quels seront les critères d'admission. On va travailler main dans la main, dit-elle.

En mai dernier, 370 résidents avaient réclamé un référendum alors qu'un minimum de 218 signatures étaient exigées. Ils s'opposaient à un nouveau règlement qui aurait permis la location de type Airbnb sur tout le territoire de Lac-Brome.

Des locateurs dénonçaient aussi l’obligation d’avoir un terrain de 1500 mètres carrés ou plus pour pouvoir louer sa propriété pendant une courte durée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !