•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de 63 % du nombre d’animaux de compagnie dans les refuges à Toronto

Un chien derrière le grillage d'un enclos pour animaux.

Nombre de propriétaires de chiens veulent se débarrasser de leur animal à cause de la fin du télétravail et du coût élevé de la nourriture.

Photo : Radio-Canada / Paul Borkwood

Radio-Canada

Le retour au bureau et la hausse du coût des aliments pour animaux poussent de nombreux propriétaires à se débarrasser de leur chien, selon le service animalier de Toronto. Le nombre d'animaux dans les refuges a augmenté de 63 % cette année comparativement à la même période en 2021.

Nous sommes inondés d'appels de gens qui ne peuvent plus garder leur animal chaque jour du matin au soir, raconte la technicienne animalière Anneke Miedima.

Le service animalier de Toronto a accueilli plus de 845 animaux jusqu'à maintenant cette année par rapport à 520 durant les six premiers mois de 2021.

En plus des animaux dans les refuges, la Ville a actuellement une longue liste d'attente de propriétaires voulant placer leur animal en adoption, ajoute Mme Miedima.

Esther Attard, directrice du service animalier de Toronto, explique que beaucoup d'entre eux ont moins de temps à consacrer à leur chien avec la fin du télétravail, sans parler du coût élevé de la nourriture pour animaux.

« Le prix des aliments, y compris pour les animaux, augmente. Et il peut être difficile d'avoir accès à un vétérinaire. Il y a une pénurie actuellement. »

— Une citation de  Esther Attard, directrice du service animalier de Toronto

Elle ajoute que la Ville a dû intervenir dans les cas de résidents qui ont fait preuve d'exagération. Elle cite les exemples d'un foyer qui avait 80 lapins et d'un autre qui avait plus de 200 rats.

Le service animalier de Toronto voudrait limiter à quatre par ménage le nombre de lapins et d'autres animaux qui se reproduisent rapidement. Il est déjà interdit de posséder plus de six chats et trois chiens.

La Torontoise Brenda Ford, qui possède un chien nommé Tiki depuis plus de huit ans, s'attriste de voir autant de propriétaires se débarrasser de leur animal. C'est coûteux d'avoir un chien, admet-elle.

Si vous voulez avoir un animal de compagnie, ajoute-t-elle, il faut comprendre que c'est presque comme avoir un enfant.

La Ville avait organisé un kiosque mercredi dernier dans le quartier Jane-Finch où les résidents pouvaient faire vacciner leur animal contre la rage, obtenir de la nourriture et lui faire implanter une micropuce à tarif réduit.

D'après des renseignements fournis par Griffin Jaeger, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !