•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Outaouais s’illustre aux championnats canadiens de karaté à Saint-Jean

Des athlètes posent avec le drapeau du Québec.

Le bilan de la fin de semaine de Larouche Karaté : 10 athlètes, 8 médailles et 5 sélections nationales.

Photo : tirée de Facebook/Larouche Karaté

Radio-Canada

La délégation québécoise s’est illustrée aux championnats canadiens de karaté, qui ont eu lieu à Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, cette fin de semaine. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Outaouais a eu son mot à dire dans les succès de la province.

Des athlètes de Beaudoin Karaté et de Rivest Karaté se sont démarqués.

Le dojo Larouche Karaté était pour sa part représenté par 10 athlètes. Le groupe a ramené huit médailles à la maison.

Du lot, Lily-Rose Nolet a eu son mot à dire avec la conquête de deux médailles d’or chez les 68 kilogrammes et plus : une chez les moins de 21 ans et une autre chez les seniors.

La première journée s’est déroulée exactement comme je le voulais. Le lendemain, mon corps était fatigué. J’ai perdu un combat, mais j’étais forte mentalement. J’ai pu me rendre en finale et l’emporter, a résumé celle qui s’est illustrée en Égypte il y a moins d’un mois, avec une médaille d’argent.

Lily-Rose Nolet pose avec sa médaille.

À la mi-juin, Lily-Rose Nolet a quitté l'Égypte avec quatre victoires et une médaille (archives).

Photo : gracieuseté

Son entraîneur, Sensei Rock Guindon, ne cesse d’être impressionné par les prouesses de sa protégée, qui avait également bien performé aux championnats canadiens en février dernier.

Lily-Rose continue sur sa lancée depuis le début de l’année. Elle devrait terminer probablement athlète par excellence du championnat canadien, a-t-il souligné.

Rock Guindon observe ses athlètes.

Sensei Rock Guindon est fier de tous ses athlètes (archives).

Photo : Radio-Canada / Ismaël SY

Deux Gatinoises s'affrontent en finale

Toujours chez les séniors, dans la catégorie des 55 kg, on a eu droit à un affrontement en finale opposant deux Gatinoises.

Finalement, Hana Furumoto-Deshaies, du dojo Larouche Karaté de Gatineau, est finalement sortie victorieuse de son duel très serré face à Megan Rochette.

Je me sens super bien. Je ne m’attendais à rien d’autre que la médaille d’or. Ça peut sonner arrogant, [mais ce n’est pas le cas]. C’est seulement parce que j’y croyais vraiment, a-t-elle lancé.

Hana Furumoto-Deshaies sur la plus haute marche du podium avec sa médaille.

Hana Furumoto-Deshaies est une habituée de la plus haute marche du podium.

Photo : tirée de Facebook/Larouche Karaté

C’était la première fois que les deux s’affrontaient. Il y avait beaucoup d’expérience sur ce tatami. Pour Hana, ça solidifie encore plus sa place sur l’échiquier au niveau national pour participer à d’autres tournois l’année prochaine, a mentionné Rock Guindon au sujet de celle qu’il considère comme étant la leader du groupe.

Les trois enfants de la famille Béland étaient également en action. Le plus jeune de la famille, Antoine, a terminé cinquième en combat. Sa grande sœur, Simonne, a pris la neuvième place en kata individuel. Finalement, l’aîné, François-Xavier, a savouré la médaille d’or en kata d’équipe avec ses coéquipiers.

Six karatékas sur le podium.

François-Xavier Béland (en avant, à droite) célèbre sa victoire avec ses partenaires.

Photo : tirée de Facebook/Karaté Canada

Tous ces karatékas profiteront d’un moment de répit avant de reprendre l’entraînement, et par la suite, les compétitions.

D'après les informations d’Ismaël Sy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !