•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leur vol annulé, 22 scouts de Québec patientent 24 heures à l’aéroport de Vancouver

Un homme assis dans un chariot à bagages attend à l'aéroport.

Vingt-deux scouts de Cap-Rouge, au Québec, ont dû camper à l'aéroport de Vancouver lorsque leur vol vers Whitehorse a été annulé à la dernière minute.

Photo : Reuters / Mohamed Azakir

Radio-Canada

Des scouts de la région de Québec qui, pendant des années, ont amassé des fonds pour un voyage au Yukon ont dû camper à l’aéroport de Vancouver pendant plus de 24 heures lorsque Air Canada a annulé leur vol.

Les 19 adolescents, âgés de 13 à 17 ans, et trois animateurs devaient arriver à Whitehorse samedi soir. Ils ont toutefois été coincés à l'aéroport de Vancouver de 11 h samedi à dimanche après-midi.

Le groupe dit avoir été informé par Air Canada qu’il n’y avait pas d’hôtel à Vancouver capable de les héberger, mais que si jamais ils en trouvaient un eux-mêmes, ils pourraient s’adresser à la compagnie pour demander un remboursement. Les chances semblaient minces de dénicher un hôtel capable d'héberger tout le groupe, comme il était tard le soir.

« Étant des scouts, on a campé dans un terminal. On a dormi tant bien que mal sous les grosses lumières et les appels des différents vols. Ce n’était pas la meilleure nuit du monde et n'ayant pas tous nos bagages, certains avaient leur sac de couchage et d'autres juste des tapis de sol. »

— Une citation de  Charles Babin, animateur du 72e groupe de scouts de Cap-Rouge

En se réveillant dimanche, ils ont su qu’ils allaient devoir attendre jusqu’à mercredi avant de pouvoir prendre l’avion vers Whitehorse.

Dimanche après-midi, Air Canada a pu transférer le groupe vers un hôtel de Vancouver.

Nous sommes en contact régulier avec ce groupe et ils sont [inscrits au] prochain vol avec le nombre de sièges requis, soit le 6 juillet. Entre-temps, nous avons pu leur procurer l'hébergement jusqu'à la date prévue de leur vol, écrit la compagnie dans un courriel.

Comme leur retour du Yukon est toujours prévu à la même date, le 10 juillet, leur voyage qui devait durer neuf jours sera écourté de moitié. Pour éviter de perdre tout ce temps, le groupe songe à louer des véhicules pour faire un voyage en Colombie-Britannique.

Le Yukon devait être un voyage de rêve que les adolescents ont préparé depuis des années avec de nombreuses collectes de fonds.

« On est des jeunes entre 13 et 17 ans, puis depuis qu'on a 6 ans, on nous dit qu'on va avoir un grand voyage. Puis là, ça faisait trois ans à trier des canettes, puis à faire du bénévolat. On a amassé 37 000 $, et puis tout est en train un peu de tomber à l'eau.  »

— Une citation de  Sam Tessier, 16 ans, membre du 72e groupe de scouts de Cap-Rouge
Une adolescente qui regarde la caméra, avec ses cheveux attachés et des lunettes de soleil sur la tête.

Sam Tessier, 16 ans, est parmi les 19 jeunes qui ont été coincés à l'aéroport de Vancouver dans la nuit de samedi à dimanche.

Photo : Radio-Canada

Charles Babin, pour sa part, trouve que la débrouillardise qui caractérise les scouts leur a bien servi.

« Je pense que l’esprit de groupe est quand même bien. On se connaît bien. On est là pour l’aventure, les scouts, alors c’est une sorte d’aventure. On essaie de les garder motiver, puis de leur montrer qu’on apprend en faisant des choses qui n’arrivent pas comme on veut. Mais c’est sûr que c’est un peu plate d’être pris à cause de problèmes administratifs de grosses compagnies. »

— Une citation de  Charles Babin, animateur du 72e groupe de scouts de Cap-Rouge

Air Canada a annoncé mercredi dernier l’annulation de milliers de vols cet été. L’annulation du vol vers Whitehorse toutefois n'en faisait pas partie.

D’après les informations de Gabrielle Proulx et Catherine Dib.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !