•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maïs est en retard et sera plus cher cette année

Gros plan sur un épi de maïs dans une main.

Le temps froid et pluvieux du mois de juin n'a pas favorisé la pousse du maïs dans les champs.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

Les épis de maïs de la région vont se faire attendre dans les kiosques de fruits et légumes. À cause du mauvais temps des dernières semaines, la récolte est en retard.

Cette année, c’est un peu plus compliqué, parce qu’on a eu beaucoup de pluie et de froid en juin. Le blé d’Inde est une plante tropicale. Elle a besoin de beaucoup de chaleur, y compris la nuit, genre 20 degrés, explique Médé Langlois, producteur à Neuville.

Pas d’incidence sur le goût

Les premiers épis de maïs devraient donc être commercialisés vers la fin de juillet. On a une dizaine de jours de retard. On peut même monter jusqu’à 12 jours, confie l’agriculteur.

Médé Langlois assure que ce délai n’aura pas d’incidence sur le goût. Les prix de vente, en revanche, vont être revus à la hausse par rapport à ceux pratiqués l’année dernière à cause de la hausse des coûts de production.

Les intrants, la main-d'œuvre, le pétrole… tout coûte plus cher. Il y aura une augmentation des prix, mais elle sera raisonnable.

D'après les informations de Louis-Philippe Arsenault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !