•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois morts dans une fusillade à Copenhague, un suspect arrêté

Des véhicules d'urgence devant le centre commercial où a eu lieu la fusillade.

Le bilan de la fusillade est passé à trois morts et trois blessés graves.

Photo : Reuters / Annegret Hilse

Radio-Canada

Trois personnes ont été tuées et trois autres ont été grièvement blessées lors d'une fusillade dimanche dans un grand centre commercial de Copenhague. Une personne a été arrêtée en rapport avec cette affaire, selon la police.

Au dire du chef de la police, Soren Thomassen, un homme dans la quarantaine et deux individus plus jeunes ont ainsi péri sous les balles du tireur.

Le suspect a été décrit comme un Danois de souche de 22 ans.

Le jeune homme a été arrêté peu après l'arrivée des policiers. Selon des témoins, il était armé d'un imposant fusil.

M. Thomassen a déclaré qu'il était trop tôt pour émettre des hypothèses sur les motifs du tireur.

Sur les réseaux sociaux, on voit fleurir des commentaires selon lesquels il s'agirait d'un mobile raciste ou d'une autre forme de mobile, mais je ne peux pas dire que nous ayons quelque chose qui soutienne cela à cet instant, a précisé le chef de l'enquête.

La police a toutefois confirmé enquêter sur des vidéos publiées en ligne où on voit le suspect pointer le canon d'une arme vers sa tempe, des images qui soulèvent des questions sur son état psychiatrique.

Des témoins ont affirmé que le suspect tentait de piéger des victimes, par exemple en affirmant que son arme était fausse afin de les inciter à se rapprocher.

Des passants fuient un centre commercial danois.

Plusieurs personnes ont fui le centre commercial après avoir entendu les coups de feu.

Photo : Reuters / Ritzau Scanpix / Olafur Steinar Gestsson

Il semblait très violent et en colère, a indiqué Mahdi Al-Wazni à TV2. Il m'a parlé et m'a dit que [le fusil] n'était pas vrai, car je le filmais. Il semblait très fier de ce qu'il faisait.

Le suspect sera interrogé lundi matin par un juge.

Chaos sur place

La première ministre danoise, Mette Frederiksen, a déclaré que son pays avait été frappé par une attaque cruelle.

C'est incompréhensible. Déchirant. Inutile, a-t-elle dit. Notre belle et habituellement si sûre capitale a été changée en une fraction de seconde.

Mette Frederiksen en point de presse.

La première ministre danoise, Mette Frederiksen

Photo : Reuters / Ritzau Scanpix

Les coups de feu ont été tirés en fin d'après-midi à l'intérieur du centre commercial Fields, le plus grand au pays, situé entre le centre-ville et l'aéroport de la capitale.

Lorsque les premiers coups de feu ont retenti, plus d'une centaine de personnes se sont ruées à l'extérieur de la galerie commerciale, selon des témoins cités par les médias danois.

D'autres ont été contraintes de se cacher à l'intérieur.

Tout à coup, nous avons entendu des coups de feu, j'ai entendu dix tirs et nous avons couru aussi vite que nous l'avons pu pour nous réfugier aux toilettes, a expliqué une femme à la chaîne de télévision DR.

Des renforts policiers ont été dépêchés aux abords de cette vaste galerie marchande. Des images des lieux montraient des ambulanciers embarquer un blessé sur un brancard et des mères consoler leurs enfants dans leurs bras.

Deux femmes en pleurs s'enlacent.

Deux femmes en pleurs s'enlacent à l'extérieur du centre commercial Fields, à Copenhague.

Photo : AFP / Olafur Steinar Gestsson

C'est de la pure terreur. C'est affreux, a déclaré Hans Christian Stoltz, un consultant en informatique de 53 ans. On peut se demander comment une personne peut faire ça à d'autres êtres humains.

Les autorités ont appelé les personnes qui se trouvaient potentiellement dans le bâtiment à attendre l'arrivée des secours à l'intérieur et à tous les autres à se tenir loin du secteur.

Des routes autour du centre commercial ont été bloquées dans un vaste périmètre de sécurité et la circulation du métro a été interrompue.

Activités annulées

De nombreux visiteurs du centre commercial devaient se rendre plus tard en soirée dans une salle voisine pour un concert de la vedette britannique Harry Styles, mais le spectacle a été annulé.

Peu de temps après les tirs, le palais royal a déclaré qu'une réception avec le prince héritier Frederik liée au Tour de France n'aurait pas lieu. Les trois premières étapes de la course cycliste se sont tenues au Danemark cette année. La réception devait se dérouler sur le yacht royal amarré à Sønderborg, la ville où s'est terminée la troisième étape.

La direction du Tour de France a exprimé sa compassion à tout le peuple danois après la fusillade.

Le Tour est particulièrement choqué et attristé par le drame qui vient de frapper Copenhague, a déclaré en début de soirée la société organisatrice ASO.

Le dernier attentat à Copenhague remonte aux 14 et 15 février 2015, lorsqu'une série de fusillades à motivation islamiste avait fait deux morts et cinq blessés.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !