•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Noce de cire endiablée

Une foule devant une scène.

La Noce de cire a attiré des milliers de personnes sur le site de la Pulperie.

Photo : Radio-Canada / Pascal Coudé

Andréanne Larouche

Le festival La Noce de cire a pris fin samedi soir dans une ambiance survoltée sur le site de la Pulperie de Chicoutimi.

L’indomptable Hubert Lenoir a conclu la toute dernière soirée de l’événement, après que Louis-Jean Cormier et Lou-Adriane Cassidy aient également soulevé la foule.

Une foule à un spectacle.

La formation Québec Redneck Bluegrass Project était la dernière à se produire dans le cadre de l'Avant-Noce.

Photo : Radio-Canada

L’organisation est fière de la réponse offerte par le public. Selon le directeur général du festival, Fred Poulin, le site historique de la Pulperie a rendu l’événement magique.

« Il s’est passé quelque chose à la Pulperie. Je pense qu’on vient de créer des souvenirs pour bien des gens. Il y a beaucoup de personnes de l’extérieur qui arrivent ici et qui découvrent ce lieu. »

— Une citation de  Fred Poulin, directeur général du festival La Noce

Bien que l’équipe de production soit fière de cette cinquième édition, elle compte faire un bilan pour déterminer les aspects à améliorer, dont le nombre de concessions offrant de la nourriture et des boissons alcoolisées.

Le site est vraiment le fun. On n’a pas des aspirations de vouloir avoir d’énormes foules. On veut faire ça ici encore pour quelques années. C’est le cachet qui fait la différence. Si l’on faisait ça ailleurs, je ne pense pas qu’on aurait la même ambiance, conclut le directeur général du festival.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !