•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un retour attendu du Sherblues & Folk

Josh Cashman sur une scène.

Josh Cashman a ouvert les festivités du Sherblues & Folk.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Titouan Bussiere

Le quatorzième Sherblues & Folk débute samedi soir. À l’affiche, Josh Cashman et Tash Sultana, qui ouvrent le bal pour une semaine de festivités.

Les deux artistes sont les premiers à essayer le nouveau site utilisé pour le Sherblues & Folk, soit le stationnement arrière du Maxi du centre-ville.

En raison des travaux sur la rue Wellington-Sud, l’emplacement où se tient habituellement le festival n’était pas disponible.

Du public devant une scène

De nombreuses personnes étaient là pour écouter Josh Cashman, mais un public bien plus important était attendu pour Tash Sultana.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Une autre nouveauté, les spectacles qui ont lieu à ce nouvel endroit sont payants cette année, avec un système de passeport, qui donne accès à tous les spectacles du festival.

La formule des concerts gratuits n’est pas abandonnée pour autant, puisque plusieurs spectacles gratuits seront proposés, dès mercredi, au Séminaire de Sherbrooke et dans plusieurs petites salles.

La directrice artistique et générale d’Animation Centre-Ville, Suzanne-Marie Landry, a tenu à souligner le travail de son équipe, composée en partie de recrues.

Une femme portant un chandail Sherblues et Folk.

L'équipe du Sherblues & Folk a finalisé la préparation du nouveau site dans la journée.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

On s’attend environ à entre 4000 et 5000 personnes ce soir sur le site, une belle ambiance, un spectacle formidable, Tash Sultana est vraiment en forme, elle a fait un tabac à Montréal, et je pense qu’elle est prête à venir à Sherbrooke, mentionne-t-elle. Il y a beaucoup de touristes aujourd’hui, on l’a vu un peu partout au centre-ville, donc on est contents de l’accueillir, beaucoup de gens qui viennent d’Australie, qui viennent d’un peu partout, qui viennent pour la voir ici à Sherbrooke.

La directrice artistique et générale d’Animation Centre-Ville, Suzanne-Marie Landry

Suzanne-Marie Landry est la directrice artistique et générale d’Animation Centre-Ville.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Une touriste rencontrée sur le site, une heure avant le concert de Tash Sultana, est venue spécialement des États-Unis pour voir son idole.

Un autre spectateur attend de voir Tash Sultana depuis 2020, il avait acheté des billets pour la voir au Festival d’été de Québec, mais l’a pandémie l’en a empêché. J’avais des passes or pour la voir vraiment en avant de la scène, explique-t-il. Je suis vraiment content de la voir, je m’attends vraiment à un bon show.

Avant Tash Sultana, c’est Josh Cashman qui est monté sur scène. L’artiste australien a performé devant plusieurs centaines de personnes.

Josh Cashman chante sur scène

Josh Cashman est venu d'Australie pour faire découvrir sa musique au public sherbrookois.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Le retour du festival Sherblues & Folk en grand fait aussi plaisir à certains restaurateurs. Sherblues c’est un événement incontournable au centre-ville, ce sont des retombées économiques importantes pour les restaurateurs, les commerçants, fait que c’est sûr que de revenir dans une formule où on n’a pas de masque, pas de distanciation sociale, puis avec une belle température, on s’attend quand même à battre des records, je crois que cette année les gens sont festifs, ils veulent profiter de tout ce qu’il y a au Québec, on le voit dans certains festivals, croit la présidente du Sherblues & Folk et copropriétaire du Liverpool.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !