•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les médecins s’inquiètent d’un combiné de grippe et de COVID-19 à l’automne

Un enfant assis sur les jambes de sa maman vient de se faire vacciner contre la grippe.

Des médecins s'inquiètent d'une vague de grippe qui pourrait frapper l'Alberta à l'automne.

Photo : Leah Hennel/Services de santé Alberta

Radio-Canada

La saison de la grippe pourrait s’avérer difficile en Alberta à l'automne, surtout qu'il existe un risque d'une hausse du nombre de cas de COVID-19, selon des médecins.

Pour mieux mesurer ces risques, les spécialistes des maladies infectieuses observent les tendances dans l’hémisphère sud. En Australie, par exemple, la saison de la grippe a commencé plus tôt que d'habitude et les cas confirmés en laboratoire sont plus nombreux que la moyenne sur cinq ans.

La crainte devant ce qu’on appelle une "mauvaise saison grippale" est l’augmentation du nombre d'hospitalisations avec l’inconnu de la COVID-19 au même moment, explique le Dr Dan Gregson, un médecin et professeur à l’école de médecine Cumming de l’Université de Calgary.

Notre capacité d’accueil dans les hôpitaux serait de nouveau compromise, dit-il.

L’Alberta a éliminé les restrictions sanitaires liées à la pandémie. Or, selon la Dre Stephanie Smith, spécialiste en maladies infectieuses à l’Hôpital de l’Université de l’Alberta, cela fait maintenant deux ans que nous n’avons pas été exposés à de nombreux virus : Nos anticorps sont affaiblis et, tout d’un coup, nous sommes exposés [aux virus] et nous n’avons pas cette couche de protection.

Par conséquent, les gens sont plus susceptibles de tomber malades, dit-elle, sans oublier que les hôpitaux sont débordés en raison notamment du manque de personnel.

D'après les informations de Jennifer Lee

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !