•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré une collision, une traversée du pays en vélo récolte 145 000 $ pour le cancer

Une femme portant des vêtements sportifs, à vélo.

Bianca Hayes, lors du premier jour de sa tentative de traversée du Canada en vélo, en Colombie-Britannique.

Photo : The Coconut Creative

Radio-Canada

Bianca Hayes de North Vancouver a tenté de faire ce qui n’a jamais été fait : devenir la première cycliste féminine à traverser le Canada en 15 jours. Même si une collision avec une moto a mis fin à ses espoirs alors qu'elle avait parcouru la majorité de son trajet, elle a tout de même réussi à récolter plus de 145 000 $ pour la recherche sur le cancer des ovaires.

Ce marathon d’effort, qui impliquait des nuits où elle ne dormait que deux ou trois heures après avoir pédalé toute la journée, est fait par amour. Bianca Hayes a perdu sa soeur, Katrina Hayes, à un cancer des ovaires en 2018. Katrina a laissé dans le deuil un fils, Calvin, qui a maintenant 7 ans.

« Sa mort a tout simplement déclenché quelque chose en moi. Si ce n’est pas moi qui le fais, qui le fera? Et si je ne le fais pas maintenant, quand est-ce que je le ferai? »

— Une citation de  Bianca Hayes, cycliste de longue distance
Trois femmes habillées en manteau noir.

De gauche à droite, la mère de Bianca et Katrina Hayes, Sabine, Katrina Hayes, Bianca Hayes.

Photo : Bianca Hayes

Défi après défi

C’est la deuxième fois que Bianca Hayes tente de traverser le pays en vélo en un temps record.

Cette fois-ci, elle est partie le 13 juin de l’hôtel de ville de Vancouver, et a emprunté la Transcanadienne, suivie par une équipe de quatre amis en roulotte.

Elle a traversé chaque jour des centaines de kilomètres, prenant une pause de 15 minutes toutes les quatre heures seulement. Ses efforts portaient leurs fruits, malgré des conditions extrêmes.

En Saskatchewan, elle faisait face à des vents contraires de 60 km/h, et au Manitoba, une tempête l’a recouverte de poussière. Le lendemain, une canicule dans la région de Winnipeg a mené les organisateurs d’un marathon à annuler leur événement. Mais Bianca Hayes n’a pas cessé de pédaler, même si ses jambes ont gonflé.

Une femme à vélo traverse une route plate.

Bianca Hayes lors de la troisième journée de son parcours, en Alberta.

Photo : The Coconut Creative

Elle était à deux jours d’atteindre son objectif et traversait le sud du Québec lorsqu’elle est entrée en collision avec une moto. L’accident lui a donné une commotion cérébrale et une entorse à la cheville, mais elle est reconnaissante de n'avoir pas été plus gravement blessée.

On avait traversé toutes ces épreuves et ça aurait fait une histoire mythique si on avait battu le record, malgré les défis, réfléchit-elle.

Une femme en fauteuil roulant qui a l'air découragée.

Bianca Hayes en fauteuil roulant après qu'une collision survenue au Québec lui a donné une entorse à la cheville et une commotion cérébrale.

Photo : The Coconut Creative

Bianca Hayes est tout de même heureuse de pouvoir contribuer plus de 145 000 $ à la Fondation britanno-colombienne du cancer et à l’organisme Cancer de l’ovaire Canada.

Elle ajoute qu’une troisième tentative de la traversée n’est pas hors de question.

D’après les informations de Michelle Gomez

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !