•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cours d’initiation à la planche à roulettes offerts à Ville-Marie

Plusieurs personnes font de la planche à roulettes.

Des participants aux ateliers de planche à roulettes à Ville-Marie

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

L'entreprise Comeback Skateboard, cofondée par l’humoriste Mathieu Cyr, s'arrête en Abitibi-Témiscamingue jusqu'au 8 juillet pour y offrir des ateliers entièrement gratuits et ouverts au grand public.

Au programme : des exercices d’équilibre, des descentes de modules et, pour les plus expérimentés, des figures de planche à roulettes.

« C’est pour les gens de tous les âges. C’est vraiment pour offrir un premier contact avec le skateboard. Ceux qui en font déjà peuvent en profiter pour parfaire leur technique », affirme Mathieu Cyr.

Mathieu Cyr et Ashley Jade Lussier

Mathieu Cyr et Ashley Jade Lussier

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

Les formateurs étaient à Ville-Marie samedi pour y amorcer leur tournée de la région.

Certains participants profitent de l'occasion pour s'initier à ce sport en famille sous la supervision de formateurs expérimentés.

Louis Lysight, huit ans, était accompagné de sa mère, Marie-Joe Morin, pour une première expérience.

« J’étais très emballée quand j’ai appris que la Ville offrait la formation. Ça fait vraiment longtemps qu’on veut essayer le skate, mais on n’était pas très à l’aise de partir de nos propres moyens pour en faire », raconte Mme Morin.

Louis Lysight et Marie-Joe Morin.

Louis Lysight et Marie-Joe Morin

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

Sport inclusif

Ashley Jade Lussier, copropriétaire de l’entreprise Comeback Skateboard et conjointe de Mathieu Cyr, se réjouit du succès des ateliers.

« Je suis contente de voir qu’il y a de plus en plus de filles qui font du skate. En tant que fille, quand tu vas dans un skatepark, tu as beaucoup de pression et tu sens les regards des gars. Il faut arrêter de penser que c’est juste un sport pour les garçons », souligne Mme Lussier.

Pour Luc Lemieux, qui était accompagné par sa fille de quatre ans, les ateliers représentent surtout une occasion de transmettre sa passion pour la planche à roulettes.

« Je pense qu’on va revenir la semaine prochaine. J’ai vraiment envie de transmettre ça. J’adore le skate, c’est une manière de s’exprimer à sa façon et c’est vraiment inclusif », témoigne-t-il.

Les formations se poursuivent dans les villes de La Sarre, Amos, Senneterre, Macamic et Val-d'Or au cours de la semaine prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !