•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tournée de vérification des avertisseurs de fumée reprend à Val-d’Or

La lumière rouge d'un détecteur de fumée installé au plafond est allumée.

Un détecteur de fumée

Photo : iStock / r. classen

Radio-Canada

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Val-d’Or reprend les visites préventives à domicile jusqu’au 30 octobre 2022.

L'activité a été suspendue au cours des deux dernières années en raison de la pandémie, mais la sensibilisation s'est poursuivie avec d'autres moyens. On a utilisé d'autres plateformes : les réseaux sociaux , les médias, les communiqués, les capsules. C'est sûr que ce n'est pas du contact direct, mais ça nous a quand même aidés à véhiculer le message, mentionne Mathieu Latulippe, chef des opérations de sécurité civile.

Le service prévoit effectuer 3000 visites pour sensibiliser les citoyens à l'importance d'avoir un avertisseur de fumée fonctionnel.

Les pompiers en profiteront également pour sensibiliser les gens à l'utilisation sécuritaire des pièces pyrotechniques.

La reprise des tournées était nécessaire compte tenu de la multiplication des incendies en ville, explique Mathieu Latulippe.

« Depuis deux ans, on a eu des incendies majeurs et on a décidé de promouvoir notre principe de visites résidentielles pour aller chercher différentes clientèles. »

— Une citation de  Mathieu Latulippe

Cette année, étant donné les incendies qu'on a eus dans des immeubles d'appartements, des édifices avec du commercial et du résidentiel [...], on va aller sensibiliser beaucoup, beaucoup, les locataires au sujet de l'importance d'avoir un avertisseur de fumée qui est fonctionnel, surtout s'ils sont dans des bâtiments à logements multiples, donc l'importance de leur propre sécurité et de la sécurité des autres dans le bâtiment, dit-il.

On approfondit un peu plus auprès des propriétaires, parce qu'ils ont une responsabilité sur les logements et sur tous les espaces communs, donc ils doivent avoir les équipements nécessaires au chapitre de la sécurité incendie des bâtiments, ajoute le responsable.

Les équipes du service vont aussi rappeler l'importance d'avoir les moyens d'être autonome pendant les 72 heures consécutives à un incendie.

Mathieu Latulippe rappelle que la réglementation municipale exige la présence d'un avertisseur de fumée fonctionnel dans les bâtiments résidentiels.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !