•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 force la fermeture de l’urgence de Perth pour cinq jours

Une feuille indiquant que l'urgence est fermée.

L’urgence de Perth sera fermée jusqu'au 7 juillet.

Photo : Radio-Canada / David Bates

Radio-Canada

Le campus de Perth de l'Hôpital du district de Perth et de Smiths Falls a fermé son urgence samedi matin en raison d’une éclosion de COVID-19 parmi des membres du personnel.

Cette situation est une preuve que la pandémie n'est pas terminée et que la pénurie de main-d'oeuvre dans le milieu hospitalier est bien réelle dans cette municipalité située entre Ottawa et Kingston.

La majorité des infirmières de notre hôpital quittent habituellement pour exercer un emploi avec un horaire plus stable. C'est une situation préoccupante, a convenu le président de l'Hôpital du district de Perth et Smith Falls, Michael Cohen.

L'établissement dit qu'il n'a pas d'autre choix. Cette éclosion lui faisant porter un fardeau supplémentaire quant à sa fragile situation de personnel.

La direction a publié un communiqué indiquant que l’urgence de Perth fermera à 7 h du matin samedi et le restera jusqu'à jeudi.

L'urgence rouvrira ensuite progressivement à mesure que les effectifs se stabiliseront. La direction espère que l’établissement retrouvera son activité normale d’ici la mi-juillet.

Une pancarte à l'urgence de Perth.

Le service rouvrira progressivement à mesure que les effectifs se seront stabilisés.

Photo : Radio-Canada / David Bates

L'hôpital indique que le personnel restant sera transféré à l’urgence de Smiths Falls pour soutenir l’augmentation prévue du nombre de patients pendant la fermeture.

Pour sa part, l’urgence de Smiths Falls demeure ouverte 24 heures sur 24, sept jours sur sept. L'établissement recommande aux citoyens de composer le 911 en cas d'urgence.

Il n'en demeure pas loin que pour certains des résidents de Perth rencontrés sur place, la distance est bien trop longue pour eux.

Une crise dans le milieu

Selon l'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario (AIIO), il manquerait environ 30 000 infirmières à travers la province.

La pénurie est réelle, mais l'Hôpital de Perth assure qu'on tente, tant bien que mal, de remédier à la situation.

On essaie de combler le manque de personnel en employant d'autres infirmières venant d'ailleurs, a expliqué Michael Cohen.

Malgré tout, le personnel médical de la région demeure à bout de souffle.

Nous avons peu de personnel pour servir près de 28 000 personnes. Les services sont très étendus. C'est devenu dangereux et on parle de fermetures de services depuis plusieurs semaines, a confié Allan Drummond, urgentologue dans cet établissement.

Une affiche devant l'Hôpital de Perth indique que l'urgence est normalement ouverte 24 heures sur 24.

Le campus de Perth de l'Hôpital du district de Perth et de Smiths Falls (archives)

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

La remontée des cas de COVID-19 dans la population se transpose dans les hôpitaux de l'Ontario. Le personnel n'est pas épargné.

Selon le Dr Hugues Loemba, virologue et professeur à la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, d'autres petits hôpitaux risquent de fermer leurs portes.

Il y a de plus en plus de membres du personnel qui sont infectés dans la communauté et ils ne peuvent pas se présenter au travail, a dit celui qui ne se dit pas surpris de la situation.

Avec les informations de Camille Kasisi-Monet et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !