•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Autochtones du nord de l’Alberta veulent leur propre conseil scolaire

La façade de l'École communautaire du delta de l'Athabasca le 16 janvier 2020.

Selon les leaders des Premières Nations du nord de l'Alberta, le passage d'une division scolaire à l'autre est une étape de transition.

Photo : Radio-Canada / Jamie Malbeuf

Radio-Canada

Le passage de l’École communautaire du Delta de l’Athabasca de la Division scolaire Northland à celle de Parkland est une première étape vers la création d’un conseil scolaire autochtone dans le nord de l’Alberta, espèrent les leaders des Premières Nations cries de Mikisew et d'Athabasca Chipewyan ainsi que l’Association métisse de Fort Chipewyan.

Ils comptent reprendre la gestion de l’école d’ici un an et demi. Cette réappropriation de l’éducation redonne espoir à la population des communautés touchées dans le système, croit la directrice générale de la Nation métisse de Fort Chipewyan, Tammy Riel.

Le passage de la division de Northland à celle de Parkland fait suite à de nombreuses plaintes des communautés impliquées au fil des ans.

Parmi les six divisions scolaires qui se sont portées volontaires pour accueillir cette école communautaire, celle de Parkland a suscité un intérêt particulier à cause de ses relations avec la communauté, explique Mme Riel.

Ils se sont présentés comme un partenaire égal, souligne-t-elle. La communauté s’attend à recevoir un soutien équivalent à celui qui est donné aux écoles de Parkland.

Le conseil de la division scolaire compte avoir régulièrement des rencontres virtuelles et en personne avec des représentants de l’école, explique la surintendante de la division, Shauna Boyce.

[Nous voulons également] nous assurer de donner une perspective autochtone à l’éducation que nous offrons, précise-t-elle.

Pour le chef de la Première Nation crie de Mikisew, Peter Powder, cette transition est appréciée. On doit améliorer notre éducation.

Avec les informations de Jamie Malbeuf

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !