•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La démolition de l’église Saint-Joachim pourrait débuter en octobre

La façade d'une église.

Saguenay a lancé la semaine dernière l’appel d’offres pour la démolition de l’ancienne église Saint-Joachim.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

La démolition de l'église Saint-Joachim à Chicoutimi pourrait débuter à l’automne comme prévu initialement par Saguenay, avance le président de l’arrondissement, Jacques Cleary, si une prochaine inspection montre que les chauves-souris ont quitté l’édifice.

Une nouvelle inspection du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs doit avoir lieu d'ici les deux prochaines semaines dans l’ancien lieu de culte de la rue Jolliet, laissé à l’abandon.

Les biologistes s’attendraient à ce que les chauves-souris, dont la présence a été confirmée au début du mois de juin, aient quitté après leur période de gestation, a indiqué M. Cleary, selon les dernières informations qu’il a reçues.

On devrait avoir un retour sur l’expertise pour les chauves-souris, voir si elles sont encore à l’intérieur de l’église ou si elles sont parties. Normalement, ce qu’on avait pensé, c’est qu’elles seraient probablement parties déjà, a-t-il exposé.

La démolition de l’ancien lieu de culte pourrait alors suivre le calendrier établi. La démolition pourrait débuter en octobre comme prévu, si la démolition suit son cours , a précisé M. Cleary, en entrevue vendredi.

« Ce serait une très bonne nouvelle, surtout pour les citoyens qui restent autour. Ça fait des années qu’ils endurent ça, une bâtisse qui n’est vraiment pas belle à voir. »

— Une citation de  Jacques Cleary, président de l’arrondissement de Chicoutimi
Un homme est penché et inspecte le bas d'un bâtiment.

L'église Saint-Joachim a été inspectée au début du mois de juin afin de trouver des indices de la présence de chauves-souris.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

L’avenir du terrain évalué par Saguenay

Saguenay a lancé la semaine dernière l’appel d’offres pour la déconstruction de l’ancienne église. Le désamiantage et la décontamination du terrain, qui appartient à la Ville, seront effectués au même moment, précise Jacques Cleary.

L’élu ne pouvait préciser l’évaluation des coûts du contrat. En 2020, Saguenay avait estimé les coûts de démolition à 600 000 $.

Le terrain devrait être prêt au printemps, une fois la démolition terminée, indique-t-il. Saguenay évaluera alors s'il sera mis en vente ou réservé pour un projet dans le quartier résidentiel.

Mais [ce serait pour] un projet qui ne dérangerait pas les citoyens, parce qu’ils ont vécu assez longtemps avec cette affaire-là en avant de chez eux, précise-t-il.

En mai, lorsque des chauves-souris avaient été découvertes par des employés municipaux, des retards étaient attendus dans la démolition de l’ancienne église pour protéger ces animaux pendant leur période de reproduction.

Lors de la première inspection, au début du mois de juin, un technicien du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs avait mentionné que les petits s’envolent à l’automne, selon les espèces de chauves-souris.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !