•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vive déception devant la suspension de la chasse à l’orignal dans la zone 17

Manon Cyr, pointant un endroit sur une carte.

La mairesse de Chibougamau, Manon Cyr. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Aucun consensus n’a été établi entre les communautés cries et les municipalités du Nord-du-Québec pour le maintien de la chasse sportive à l’orignal dans la zone 17.

Rappelons que la saison de chasse à l’orignal sera suspendue en 2022 pour les allochtones dans cette partie de la Jamésie, question d’assurer le maintien du cheptel et de garantir aux autochtones leur récolte d’orignaux. Le député provincial d’Ungava, Denis Lamothe, en a fait l’annonce jeudi.

La mairesse de Chibougamau, Manon Cyr, s’est dite extrêmement déçue.

« Ce n’est pas parce qu'on n’a pas essayé. Faut se rappeler qu’on a la Convention de la Baie-James sur notre territoire et que le Comité conjoint de chasse, de pêche et de piégeage a abaissé la cueillette pour les Cris à 104 orignaux en 2022. »

— Une citation de  Manon Cyr, mairesse de Chibougamau

De son côté, le gouvernement de la Nation crie a exprimé, par communiqué, sa déception face au manque de collaboration et de communication dont ont fait preuve, selon lui, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et le député Denis Lamothe dans ce dossier.

Un orignal mâle dans un champ en été. Il a la tête levée et un grand panache.

La suspension de la chasse sportive à l'orignal dans la zone 17 l'automne prochain alimente les discussions.

Photo : Getty Images / Wildnerdpix

C’est plate pour les gens cette année, mais on va travailler pour les prochaines années avec les maîtres de trappe, les communautés cries, le Grand Conseil des Cris et le gouvernement du Québec pour trouver un moyen de relever le cheptel et s’assurer d’un retour à la chasse sportive pour tous en 2023, ajoute Manon Cyr.

Le gouvernement de la Nation crie a aussi fait savoir qu’il travaille en vue d'élaborer un plan de conservation de l'orignal et des directives de récolte par l'intermédiaire d'un comité de gestion de l'orignal. Ce plan présentera des mesures qui visent à contrer les impacts sur la population d'orignaux et sur son habitat.

Rappelons que la zone 17 touche les secteurs de Matagami, Lebel-sur-Quévillon, Chapais et Chibougamau, en plus de comprendre les aires de trappe de Waskaganish, Waswanipi et Oujé-Bougoumou.

- Avec les informations d'Athéna Couture

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !