•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle directrice générale pour le centre de recherche SNOLAB

Portrait de Jodi Cooley.

Jodi Colley est la nouvelle directrice du SNOLAB, à Sudbury.

Photo : Avec la permission du SNOLAB

Radio-Canada

Jodi Cooley, professeure de physique à l’Université Southern Methodist, au Texas, est la nouvelle directrice générale de l'Observatoire de neutrinos de Sudbury (SNOLAB). Elle entrera officiellement en fonction le 1er août pour un mandat de cinq ans.

Mme Cooley collabore déjà avec le SNOLAB. J'ai été impressionné par l'excellence de la recherche, de ses capacités et de son personnel. [...] C’est vraiment un honneur d’avoir été choisie pour être la prochaine directrice générale, a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Elle dirigera une équipe de plus de 140 employés.

L’Observatoire de neutrinos de Sudbury accueille des chercheurs en provenance de 24 pays.

« Le SNOLAB joue un rôle unique et vital à la fois dans la communauté internationale de la physique des astroparticules et dans l'écosystème de recherche du Canada, et je suis impatiente de poursuivre cette tradition d'excellence. »

— Une citation de  Jodi Cooley, nouvelle directrice générale de l'Observatoire de neutrinos de Sudbury

Le centre de recherche était dirigé, de façon intérimaire, par Clarence Virtue depuis le départ de Nigel Smith en février 2021.

Le laboratoire de neutrinos SNOLAB est situé à deux kilomètres sous terre, dans la mine Creighton.

Le laboratoire de neutrinos SNOLAB est situé à deux kilomètres sous terre, dans la mine Creighton.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Kimberly Strong, présidente du conseil d'administration de l'institut SNOLAB, estime que Mme Cooley a les qualités requises pour le poste de directrice générale : Elle est à la fois une chercheuse de renom et une directrice de laboratoire expérimentée qui présente un formidable bilan de réalisations aux niveaux local, national et international.

Mme Strong souligne que Jodi Cooley arrive à un moment important de l’histoire du centre de recherche, alors que débute la planification du prochain plan quinquennal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !