•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident mortel à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix : des citoyens réclament des changements

Des voitures du MTQ avec des panneaux lumineux sur une route.

Vers 13h jeudi, le ministère des Transports installait des panneaux à messages variables dans le secteur où est survenu l'accident mortel qui a coûté la vie à la jeune fille de 10 ans.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Plus de 5200 personnes ont signé une pétition en ligne pour réclamer l’amélioration de la sécurité à l’intersection de la route 169 et du 2e Rang Ouest, à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, là même où une fillette de 10 ans a péri dans un accident de la route mercredi après-midi.

Les citoyens qui ont signé le document virtuel demandent au ministère des Transports (MTQ) d’apporter des correctifs à l’intersection en y ajoutant des feux de circulation ou en y installant un carrefour giratoire. Ils veulent aussi que la limite de vitesse soit réduite. Actuellement, celle-ci est de 80 km/h.

La pétition sera déposée à la prochaine séance du conseil municipal, le 4 juillet.

Un photo d'une petite fille.

La petite Larissa est décédée à la suite d'un accident à l'angle du 2e Rang Ouest et de la route 169, à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

Photo : Radio-Canada

Cet accident de la route est le troisième à survenir dans ce secteur en un peu plus d’un mois. Plusieurs personnes, dont les parents de la victime et le maire de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, André Fortin, ont interpellé le MTQ pour qu’une intervention soit faite rapidement.

Éric Girard veut éviter d'autres drames

Le député de Lac-Saint-Jean, Éric Girard, a d’ailleurs discuté avec la famille de la petite Larissa dans les heures suivant le drame. Il assure qu’il suit le dossier de près.

Quatre personnes assises à une table.

Le député de Lac-Saint-Jean, Éric Girard (à gauche), en compagnie de ses collègues députés caquistes de la région.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

C’est extrêmement malheureux ce qui s'est passé. Je me suis entretenu avec M. Pérusse [le père de la fillette] et ça prend des actions rapides. Déjà, il y a eu des panneaux de signalisation installés et il y a d’autres actions qui seront apportées à court terme, a promis le député caquiste en entrevue avec Jean-François Coulombe au Téléjournal Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Selon M. Girard, plusieurs scénarios sont sur la table pour améliorer la sécurité dans ce secteur. Il rappelle que des ingénieurs du MTQ analyseront l’intersection jugée problématique. Le ministère a déjà indiqué qu’il n'attendra pas le rapport du coroner pour agir.

« Il faut que la situation soit corrigée à moyen et long terme. Il ne faut plus que ça se reproduise.  »

— Une citation de  Éric Girard, député de Lac-Saint-Jean

Tout sera sur la table. je ne suis pas un ingénieur, mais moi mon travail, c’est de pousser pour que ça se règle le plus rapidement possible et qu’il y ait la meilleure solution. Il faut régler le problème une fois pour toutes, a assuré le député.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !