•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première baignade au bassin Louise à Québec

Des gens se baignent dans la bassin Louise alors qu'un enfant les regarde, sur le bord du quai.

Le bassin Louise et son espace de baignade de 625 m2 ont accueilli de premiers baigneurs, vendredi matin.

Photo : Radio-Canada / Louis-Simon Lapointe

Jérémie Camirand

Après plusieurs années de démarches, des baigneurs ont pu, pour la première fois, sauter dans les eaux du bassin Louise. L'Oasis du Port de Québec a été inaugurée officiellement vendredi.

Parmi les premiers baigneurs, on y trouvait le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos et l'ancienne députée de Taschereau, Agnès Maltais.

Le projet, issu d’un partenariat entre le Port de Québec, le Village Nordik et la Société des gens de baignade,  va permettre aux citoyens de se baigner gratuitement pendant tout l’été. 

C’est un immense lac en plein cœur de la ville de Québec avec une eau d’excellente qualité et il y avait là un potentiel majeur pour les gens qui habitent autour, mais c’est aussi une façon de retrouver contact avec le fleuve Saint-Laurent, explique Michel Beaulieu, porte-parole de la Société des gens de baignade.

Quelques baigneurs s'apprêtent à couper un ruban pour inaugurer le bain portuaire.

Jean-Yves Duclos, Yvon Bussières et Agnès Maltais étaient parmi les premiers baigneurs.

Photo : Radio-Canada / Alexane Drolet

Quelques minutes avant qu'il ne saute à l'eau, le député de Québec et ministre Jean-Yves Duclos ne cachait pas sa joie de voir ce projet aboutir.

C'est grâce à votre patience, à votre vision, à votre engagement, à votre travail, à votre insistance qu'on est ici aujourd'hui pour ce qu'on sait être le premier bain portuaire en Amérique du Nord. C'est extraordinaire!, s'est exclamé M. Duclos.

Muni de quais flottants, l’espace baignable va offrir l’équivalent d’une piscine de dimension olympique avec cinq couloirs de natation de 50 m chacun, de même qu’un espace de baignade libre d’une superficie de 625 m², a indiqué Marc-Olivier D’Amours, directeur général du Village Nordik. Des sauveteurs seront sur place tous les jours, ajoute-t-il.

Le nouvel emplacement réservé à la baignade, voisin de l'espace 400e, a coûté 2,6M $. Selon le Port de Québec, il en coûtera 300 000 $ par année pour l'entretenir et l’exploiter. 

Une eau pratiquement potable

Malgré les rapports qui critiquent la qualité de l’eau du fleuve Saint-Laurent, Michel Beaulieu se veut, une fois de plus, rassurant quant à l’eau qu’on retrouve au bassin. 

Cinq couloirs de natation aménagé au bassin Louise.

L’équivalent d’une piscine de dimension olympique avec cinq couloirs de natation de 50 m chacun est accessible aux nageurs.

Photo : Radio-Canada / Alicia Rochevrier

Avant d’ouvrir cette année, depuis deux mois, la Ville de Québec échantillonne à tous les jours l’eau du bassin et au début, l’eau était pratiquement potable et elle est toujours restée d’excellente ou de très bonne qualité, indique-t-il.

Des structures gonflables et des parcours pour les plongeurs devraient être également ajoutés au fil des ans, selon M. Beaulieu.

Avec les informations d’Alicia Rochevrier et Alexane Drolet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !