•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fête du Canada : célébrations sur fond de manifestations et de réconciliation

Des feux d'artifice.

Des feux d'artifice ont clôturé les célébrations de la Fête du Canada.

Photo : The Canadian Press / Spencer Colby

Radio-Canada

Aux traditionnelles activités festives du 1er juillet – grands spectacles, feu d’artifice, allocutions politiques, etc. – se sont ajoutées cette année des manifestations contre les restrictions sanitaires liées à la COVID-19 et contre le gouvernement libéral de Justin Trudeau dans la capitale fédérale, épicentre des célébrations.

Le premier ministre Justin Trudeau, le ministre du Patrimoine, Pablo Rodriguez, et la gouverneure générale Mary Simon ont débuté la journée en participant à une cérémonie de réflexion autochtone, une première après une année 2021 assombrie par les découvertes de centaines de tombes anonymes près d'anciens pensionnats pour Autochtones.

L'année dernière, de nombreuses villes, grandes et petites, avaient d'ailleurs décidé d'annuler leurs festivités en raison de ces macabres découvertes et par respect pour les communautés endeuillées.

Debout, des dignitaires canadiens forment un cercle sur le bord de la rivière des Outaouais.

Des membres de la nation anishinabe ont tenu une cérémonie de l'eau, une première lors d'une fête du Canada.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Il y a aussi de graves erreurs, des lacunes dans notre histoire, a souligné Justin Trudeau en allusion aux sépultures de Kamloops et à toutes celles qui ont été découvertes par la suite.

Le Canada n’a jamais été parfait et n’est pas parfait aujourd’hui. Oui, le Canada est un des meilleurs pays au monde, mais nos efforts pour l'améliorer ne se terminent pas, a-t-il ajouté lors de son discours en marge du spectacle de mi-journée.

Image aérienne de la foule rassemblée au parc des Plaines-LeBreton pour la Fête du Canada.

Image aérienne de la foule rassemblée au parc des Plaines-LeBreton pour la Fête du Canada.

Photo : CBC News / Patrick Morrell

Après plus de deux ans de distanciation, c’est formidable d’être ensemble de nouveau, a pour sa part lancé le ministre Rodriguez au début du spectacle, qui mettait notamment en vedette les artistes Lisa Leblanc, Kellie Lodder, Julie Dassylva et Chantal Kreviazuk.

Une scène et une foule.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La grande scène a été installée cette année au parc des Plaines-LeBreton.

Mary Simon, qui en est à sa première fête du Canada à titre de gouverneure générale, a salué les travailleuses et les travailleurs de la santé pour leur dévouement au fil des deux dernières années. Ils sont une des grandes raisons pour lesquelles nous pouvons de nouveau nous retrouver ensemble. Je tiens à les féliciter pour leur travail, a-t-elle affirmé.

Contrairement aux années passées, la grande scène n'a pas été installée devant le parlement. Les prestations se déroulent plutôt au parc des Plaines-LeBreton, un peu plus à l’ouest, puisque l’édifice du Centre fait l’objet d’importants travaux de restauration.

C’est à 20 h qu'a débuté le grand spectacle de la fête du Canada. Les artistes Charlotte Cardin, Ariane Moffatt, Sarahmée, Salebarbes, Sebastian Gaskin et Cindy Bédard, entre autres, ont foulé les planches.

Le traditionnel feu d’artifice a clos les festivités vers 22 h.

Manifestations et sécurité accrue

Une nouvelle série de manifestations contre les restrictions liées à la pandémie de COVID-19 se sont déroulées au centre-ville d'Ottawa.

Les participants ont notamment marché de l'édifice de la Cour suprême du Canada à l'hôtel de ville d'Ottawa dans l'après-midi.

Jeudi soir, lors d'une manifestation au Monument commémoratif de guerre, la police avait arrêté quatre personnes pour des incidents, notamment des agressions contre des policiers.

La présence de manifestants et le déploiement d'un imposant dispositif de sécurité ont jeté une ombre sur les festivités en début de journée, confirment certains commerçants et passants interviewés par Radio-Canada. Ceux-ci s'accordent néanmoins pour dire que la journée s'est déroulée dans le calme et la gaieté.

Deux policiers à moto sont à l'arrêt sur la rue Wellington à côté d'un petit groupe de personnes.

Les agents du Service de police d'Ottawa sont prêts à intervenir au besoin.

Photo : Radio-Canada / Catherine Morasse

On était inquiets aussi, mais finalement c'est une belle journée, les gens sont respectueux et on passe du bon temps a déclaré une femme immigrante établie à Ottawa avec sa famille. C'est une bonne journée pour nous aussi en tant qu'immigrants, de pouvoir se sentir appréciés et de redonner au pays.

C'est unique comme ambiance, il y a beaucoup de gaieté dans l'air. Ça fait chaud au cœur de pouvoir célébrer et on se sent très en sécurité, s'est exprimée une autre passante.

Dominique Labelle, directrice générale du bar le Château Lafayette, dans le marché By, a confié s'être sentie un peu nerveuse ce matin en préparant sa journée de travail, ne sachant pas trop à quoi s'attendre.

En début de journée, il y avait comme une atmosphère d'hésitation. Mais les gens se sont adaptés au fur et à mesure que la journée a avancé et tout le monde est de bonne humeur maintenant, s'est-elle exclamée.

Dali Maalouf, une employée de la boulangerie Aux Délices Bakery, a également avoué s'être sentie « anxieuse » en début de journée. Or, elle a noté que la situation semblait sous contrôle et elle s'est réjouie de voir les gens profiter de la fête du Canada en toute sécurité.

La fête du Canada a été célébrée en grand pour la première fois depuis le début de pandémie. Reportage de Valérie Gamache

Ailleurs au pays

En Nouvelle-Écosse, 49 personnes réunies à Halifax ont quant à elles l’occasion de célébrer leur première fête du Canada à titre de citoyens, puisque le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Sean Fraser, a pris part à une cérémonie de citoyenneté.

Dans la capitale néo-écossaise, la fête nationale a été nommée cette année KANA'TA pour honorer les traditions de la Nation micmaque.

À Moncton, un spectacle à mettant en vedette plusieurs artistes dont le groupe acadien 1755 s'est terminé avec une prestation du maître du blues canadien, Colin James.

À Toronto, un spectacle de feux d'artifice a été remis à tandis qu'un autre a dû être annulé. La compagnie David Whysall International Fireworks, qui était responsable des feux d’artifice à la baie Ashbridges, au parc Stan Wadlow et au parc Milliken, a informé la ville Reine qu'elle ne pouvait remplir son mandat. La Ville a pu trouver une nouvelle entreprise pour le spectacle de vendredi soir à la baie Ashbridges et un deuxième, samedi, au parc Stan Wadlow.

À Montréal, des membres des Forces armées canadiennes et de la GRC ont tiré une salve d'honneur pour célébrer le 1er juillet. En soirée, un spectacle mettant en vedette Mateo, Samian, Naomi, Annie Villeneuve, Marc Dupré et Joseph Edgar s'est tenu dans le Vieux-Port.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !