•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des manifestants défilent dans les rues d’Ottawa pour la fête du Canada

Une foule vêtue de rouge et brandissant des drapeaux canadiens dans la rue

Des manifestants défilent dans les rues du centre-ville d'Ottawa le 1er juillet 2022, fête du Canada.

Photo : La Presse canadienne / Lars Hagberg

Radio-Canada

De nombreuses personnes qui ont participé au convoi de camionneurs plus tôt cette année et à la manifestation Rolling Thunder en avril étaient de retour dans la capitale à l'occasion de la fête du Canada vendredi.

Après s'être réunies sur la colline du Parlement à Ottawa en après-midi, des centaines de personnes ont commencé à défiler, à pied, dans les rues du centre-ville pour se faire entendre. Empruntant les rues Bank, Gladstone et Elgin, ils ont fait leur chemin jusqu'au monument commémoratif de guerre.

Alors que la veille, le Service de police d'Ottawa (SPO) avait dû procéder à quatre arrestations, vendredi, personne n'a été arrêté. Les autorités ont toutefois remis plusieurs constats d'infractions et de contraventions.

Un manifestant antivaccin déguisé devant le monument commémoratif de guerre à Ottawa.

Un manifestant antivaccin porte un casque et un pistolet à seringues lors de la manifestant à Ottawa. Il se surnomme «Boosterman».

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

D'autres manifestations étaient prévus ailleurs dans la capitale.

Un rassemblement prévu ce matin au parc Strathcona, dans le quartier Côte-de-Sable, a d'ailleurs été annulé, selon un message publié sur Twitter jeudi soir par le groupe Police on Guard for Thee, qui commanditait cette activité.

Ce groupe explique avoir pris cette décision à la suite du récent incident à Ottawa, une allusion à l’arrestation de quatre personnes lors du rassemblement de jeudi près du Monument commémoratif de guerre.

Des gens devant une table sur laquelle se trouvent des t-shirts du Parti populaire du Canada et des grignotines. À droite : Mathieu St-Jean, candidat de cette formation politique dans la circonscription de Gatineau.

Même si le rassemblement prévu au parc Strathcona a été annulé, de 30 à 50 manifestants étaient présents, y compris des représentants du Parti populaire du Canada (PPC).

Photo : Radio-Canada / Charles Lalande

Police on Guard for Thee n'a pas fourni de détails à propos de cette décision mais précise qu’il fournira plus d’informations dans les prochains jours. Ce groupe est constitué d’anciens policiers de l’Ontario qui se sont maintes fois affichés contre la vaccination obligatoire et contre les autres mesures sanitaires.

Malgré l'annulation de ce rassemblement, une cinquantaine de personnes étaient présentes au parc Strathcona. Le Parti populaire du Canada y a organisé un pique-nique.

Mathieu St-Jean, coordonnateur du PPC et candidat dans Gatineau, était sur place. C’est convivial, c’est pour recevoir les gens, converser, discuter et voir leurs préoccupations, a-t-il souligné. Le lieutenant du parti pour le Québec, Daniel Bisson, a d'ailleurs faire valoir que tout le monde était le bienvenu.

Une grosse foule près du Monument commémoratif de guerre du Canada.

James Topp a prononcé un discours à son arrivée au Monument commémoratif de guerre jeudi vers 18 h 30.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Michael DelMastro, un militant opposé au convoi, était également sur les lieux. La majorité des Canadiens n'appuient pas le convoi, a-t-il rappelé. M. DelMastro a indiqué avoir été bien accueilli par les membres et les sympathisants du PPC.

« Je suis toujours en faveur du désaccord respectueux. »

— Une citation de  Michael DelMastro, un militant anti-convoi

Je suis découragé devant l’ampleur de la désinformation et devant le discours anti-scientifique qu'on entend toujours aux activités du convoi, mais malheureusement, ça fait partie de notre réalité et je fais de mon mieux pour me battre contre ça, a-t-il conclu.

Concert et danse

En marge des activités officielles au parc des Plaines-LeBreton, les manifestants ont aussi organisé une soirée dansante sur la colline du Parlement en soirée.

Des prestations d’artistes devenus populaires durant le convoi de camionneurs étaient prévues.

Plusieurs de ces activités sont coordonnées par Veterans 4 Freedom (V4F), un groupe formé de personnes qui ont participé de près au convoi de camionneurs, l'hiver dernier.

Nous espérons que divers groupes de travailleurs touchés par la vaccination obligatoire seront présents, a déclaré à CBC, Andrew MacGillivray, vétéran et membre du comité d’organisation de V4F. Que ce soient des ambulanciers paramédicaux, des employés de la poste, des menuisiers ou des enseignants, toutes les professions et tous les employés partout au Canada qui ont été affectés de façon négative par la vaccination obligatoire sont les bienvenus.

La police d’Ottawa a précisé que les manifestations légales seront permises mais qu’elle mettra fin à toutes les activités illégales, notamment l'installation de structures ou de haut-parleurs sans permis. Toute menace d’occupation fera également l'objet de mesures immédiates.

Nous déployons nos ressources au centre-ville et surveillons les convois. Nous avons de vastes ressources policières et de l'équipement en attente, notamment des remorqueuses, a rappelé le SPO sur son compte Twitter.

Deux policiers en moto sont à l'arrêt sur la rue Wellington, aux côtés d'une petite foule.

Les agents du Service de police d'Ottawa (SPO) sont prêts à intervenir au besoin.

Photo : Radio-Canada / Catherine Morasse

Certains organisateurs avaient indiqué avoir obtenu un permis pour leur rassemblement sur la colline du Parlement de 17 h à 20 h.

Nous allons être pacifiques. Nous allons respecter la loi, a-t-il soutenu. Si [la police] veut sévir contre nous pour des manifestations pacifiques sur la colline du Parlement, alors nous ne pourrons rien faire. Nous allons composer avec la situation en temps et lieu.

D’autres groupes qui critiquent le gouvernement fédéral, rassemblés sous la bannière de la Canadian Citizen Coalition, participent également aux activités. Nous allons célébrer le Canada. Nous avons le droit de le faire et de le faire où nous le voulons , a souligné M. MacGillivray. Nous ne venons pas occuper votre ville. Vous vivez tout simplement dans notre capitale nationale.

Avec les informations de Frédéric Pepin, Catherine Morasse, Denis Babin, David Fraser de CBC et de la Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !