•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford s’attend à ce que les élèves soient en classe à l’automne

Des élèves portent un masque sanitaire dans une salle de classe d'une école primaire.

Les négociations devraient commencer bientôt entre le gouvernement ontarien et les syndicats d'enseignants.

Photo : Belga Mag/AFP/Getty Images / James Arthur Gekiere

Radio-Canada

Le premier ministre ontarien dit qu’il va négocier de bonne foi avec les syndicats d’enseignants, mais il s’attend à ce que les élèves soient à l’école l’automne prochain.

Doug Ford affirme que la province accordera des hausses salariales de plus de 1 % aux enseignants dont les conventions collectives arriveront à échéance le 31 août. Son gouvernement a adopté une loi qui limite les augmentations de salaire dans le secteur public.

Il soutient aussi que les activités parascolaires, qui ont été annulées par le passé à cause de grèves du zèle des enseignants, devront être offertes aux élèves en septembre.

Quatre des cinq principaux syndicats du secteur de l'éducation ont déjà avisé la province qu’ils allaient entreprendre les négociations.

Les relations entre les enseignants et le gouvernement progressiste-conservateur n’ont pas été très bonnes au cours du premier mandat de celui-ci. Les dernières négociations ont été marquées par des grèves du zèle et par des arrêts de travail.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !