•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Passeports : une ancienne employée de Service Canada explique la crise

Trois passeports canadiens posés sur une table.

Il est toujours laborieux d'obtenir un passeport à temps pour partir en voyage.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Il est toujours laborieux d'obtenir un passeport à temps pour partir en voyage. Radio-Canada a discuté de cette question avec Valérie Laliberté, qui a travaillé pour Service Canada il y a une quinzaine d’années et qui a aussi été employée au bureau du député de Sherbrooke.

Ça me dépasse qu’on ne l’ait pas vu venir, compte tenu de la pandémie, constate-t-elle.

Ceci dit, je crois que certaines notions ne sont peut-être pas bien présentées au public. Service Canada n’est pas le bureau de passeports. Service Canada est la porte d’entrée du gouvernement fédéral. C’est eux qui peuvent aider avec les services fédéraux, que ce soit l’assurance emploi, la sécurité de la vieillesse et les passeports. Ils peuvent vérifier les demandes, mais ultimement, ce n’est pas eux qui traitent les demandes, explique-t-elle.

« Traiter les demandes, c’est là qu’il y a un problème, car il y a seulement six bureaux au Québec, dont quatre sont situés à Montréal. »

— Une citation de  Valérie Laliberté

Tant que la crise ne se sera pas résorbée, elle recommande aux gens de faire traiter leur dossier directement auprès de Service Canada.

Moi, j’aurais tendance à recommander aux gens d’envoyer leur demande à Service Canada, car le paiement se fait sur place, un numéro de suivi est attribué à la demande, c’est très intéressant, remarque-t-elle.

Mme Laliberté indique aussi que l'idée d'ouvrir un bureau de traitement des demandes de passeport à Sherbrooke flotte dans les sphères politiques depuis des décennies. Ça fait 25 ans qu’on parle [d'un bureau] de passeports à Sherbrooke [...]. On est une région frontalière, on voyage beaucoup aux États-Unis, c’est facile de montrer que ce serait avantageux pour les gens dans la région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !