•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alcool au volant : une conductrice percute une auto-patrouille de la GRC à Tracadie

Le véhicule du détachement de Traacdie de la GRC a subi d'importants dommages du côté conducteur.

Le véhicule du détachement de Tracadie de la GRC a subi d'importants dommages du côté conducteur.

Photo : Gracieuseté : GRC

Radio-Canada

Une femme de 50 ans de Tracadie, dans la Péninsule acadienne, a été arrêtée pour conduite avec les facultés affaiblies après avoir heurté de plein fouet une voiture de police dans la municipalité.

Le 29 juin, vers 20 h 20, un membre du détachement de Tracadie de la GRC au volant d'un véhicule de police identifié était en route afin de prêter assistance au détachement de Neguac de la GRC pour un incident lié à une plainte de tapage.

En s'engageant sur la route 11 près de l'intersection de la route Rivière-à-la-Truite, la policière s'est retrouvée face à face avec un véhicule utilitaire sport (VUS) qui circulait en sens inverse dans la bretelle d'accès.

La policière a tenté d'éviter le VUS, mais celui-ci l'a heurtée de plein fouet. Le véhicule de police a été lourdement endommagé et la policière est restée coincée à l'intérieur. La conductrice du VUS a fui les lieux.

Un autre automobiliste s'est arrêté pour prêter main-forte à la policière et pour l'aider à sortir du véhicule en toute sécurité.

La policière a été légèrement blessée dans la collision et s'est immédiatement mise à la recherche de la conductrice du VUS.

Une femme a été découverte cachée dans les herbes hautes, environ 30 mètres de la collision, et a été arrêtée par la policière. La femme n'était pas blessée.

Des membres du détachement de Tracadie de la GRC, du Service de lutte contre les incendies de Tracadie et d'Ambulance Nouveau‑Brunswick se sont rendus sur les lieux. Une voie de la route a été fermée pendant plusieurs heures.

Un alcootest a permis de déterminer que l'alcoolémie de la conductrice était environ trois fois la limite légale.

La femme doit comparaître en Cour provinciale à Bathurst le 24 février 2023.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !