•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un membre important du crime organisé montréalais placé sous protection policière

Le logo de la Sûreté du Québec.

Un membre important du crime organisé a été placé sous protection policière jeudi. Il pourrait révéler des informations qui permettraient de résoudre des meurtres non élucidés à ce jour, ont confirmé la SQ et le SPVM.

Photo : Radio-Canada / René-Charles Quirion

Radio-Canada

Un individu haut placé au sein de la nébuleuse du crime organisé s'est retrouvé jeudi sous la protection de la Sûreté du Québec (SQ) et du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Transporté par hélicoptère depuis le pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines, il a été emmené en lieu sûr.

Nous confirmons qu’un détenu du pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines a été pris en charge par les enquêteurs de la SQ et du SPVM, a affirmé la porte-parole de la SQ, Audrey-Anne Bilodeau.

Un porte-parole du SPVM a indiqué par courriel qu’aucun autre commentaire ne serait fait relativement à cet événement. Toutefois, l’individu en question pourrait révéler des informations qui pourraient s’avérer déterminantes pour des enquêtes sur le crime organisé. Le SPVM et la SQ ont mentionné que les deux corps policiers vont collaborer en ce sens.

Selon des informations d’abord relayées par La Presse et par Le Journal de Montréal, il pourrait s’agir du tueur à gages Frédérick Silva, qui a récemment été condamné à la prison à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans, pour les meurtres de trois hommes en 2018.

La vie de l’individu en question pourrait être menacée, ce qui l’aurait poussé à se placer sous la protection de la police.

Les responsables de la police refusent de parler de collaborateur, mais entre se placer sous la protection de la police et devenir collaborateur, il n’y a qu’un pas, a souligné le journaliste Daniel Renaud en entrevue sur ICI RDI.

Déjà, on nous a dit du côté du SPVM et de la SQ que les deux corps de police vont enquêter conjointement et qu’on allait créer une nouvelle équipe pour enquêter sur toutes les informations [que ce membre important du crime organisé] s’apprête visiblement à donner, a ajouté M. Renaud.

La police pourrait ainsi apprendre qui sont les commanditaires de nombreux meurtres non élucidés et certainement remonter jusqu’aux plus hauts échelons du crime organisé montréalais. Il y a sûrement des gens qui sont extrêmement nerveux, a poursuivi M. Renaud.

Juste cette annonce pourrait créer des soubresauts dans les rues de la métropole, a conclu M. Renaud.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.