•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appel au calme de Doug Ford à l’aube des manifestations de la fête du Canada

Doug Ford au podium.

Le premier ministre ontarien s'est dit déçu de voir de telles manifestations revenir dans la capitale fédérale (archives).

Photo :  CBC / Evan Mitsu

La Presse canadienne

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a appelé ceux qui avaient l'intention de manifester à Ottawa en fin de semaine à respecter la loi.

Mes amis, soyez prévenants ce week-end, vous allez à Ottawa, soyez prévenants. C'est la fête du Canada, nous sommes Canadiens, tout le monde passe un bon moment, un moment en sécurité, restez en bonne santé et en sécurité et passez du temps avec vos familles, a demandé M. Ford.

Le premier ministre ontarien s'est dit déçu de voir de telles manifestations revenir dans la capitale fédérale.

Je suis pour des manifestations pacifiques et vous pouvez manifester, mais pas de manigances ce week-end, soyez simplement pacifiques et laissez les gens d'Ottawa profiter de leur week-end, a-t-il lancé.

« Honnêtement, on ne devrait même pas vivre ça. C'est décevant, mais c'est comme ça. »

— Une citation de  Doug Ford, premier ministre de l’Ontario

La police prête à toute éventualité

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a déclaré que la police prenait très au sérieux sa responsabilité d'assurer la sécurité des personnes pendant les célébrations de la fête du Canada.

Depuis le convoi des camionneurs qui a paralysé le centre-ville d’Ottawa l’hiver dernier, la police a réussi à empêcher des manifestations similaires de prendre le contrôle de la ville.

Par contre, il sera peut-être plus difficile en fin de semaine d'empêcher les manifestations, car il y aura probablement des milliers de personnes célébrant la fête du Canada.

Vue aérienne du périmètre.

La police d'Ottawa a fait un bien meilleur travail lors du convoi de motocyclistes en avril (archives).

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Le maire Watson a promis cette semaine que les autorités ne toléreraient aucune activité illégale de la part de qui que ce soit. La police se dit quant à elle préparée à un certain nombre de scénarios différents et promet de réagir rapidement à toute activité illégale, notamment l'érection de structures.

La Ville d'Ottawa prévient que les véhicules seront remorqués s'ils sont trouvés en violation des règles d'arrêt et de stationnement interdit, bien que l'étendue totale des zones qui seront touchées n'ait pas encore été déterminée.

À la fin du mois d'avril, la Commission de services policiers d'Ottawa a approuvé une demande du chef Bell visant à emprunter jusqu'à 831 agents de la Gendarmerie royale du Canada pour prêter main-forte lors de certains événements. Le recours à ces ressources supplémentaires demeure valide jusqu'au 4 juillet.

La police se dit quant à elle préparée à un certain nombre de scénarios différents et promet de réagir rapidement à toute activité illégale.

La police face à des manifestants dont certains ont campé dans leurs camions près de la colline du Parlement.

Lors du convoi des camionneurs, la police d'Ottawa avait mis du temps avant de s'imposer auprès des manifestants (archives).

Photo : Evan Mitsui / CBC

La semaine dernière, une vingtaine de députés conservateurs fédéraux ont rencontré divers organisateurs du convoi, dont le militant James Topp.

Ce dernier a été accusé en février de deux chefs de conduite préjudiciable au bon ordre et à la discipline, pour des propos tenus alors qu'il portait son uniforme. Il mène depuis quatre mois une marche vers la capitale, depuis Vancouver.

Pierre Poilievre marche avec James Topp.

«Aujourd'hui, j'ai marché aux côtés du vétéran James Topp qui a parcouru le pays à pied pour le libre choix», a écrit le politicien sur Twitter jeudi.

Photo : Tirée de Twitter/@PierrePoilievre

Il a été accueilli jeudi midi par le candidat à la direction du Parti conservateur du Canada Pierre Poilievre ainsi que le chef du Parti populaire du Canada Maxime Bernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !