•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bilan de session à saveur économique pour Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe

Deux hommes derrière un lutrin s'adressent aux médias.

Les bloquistes Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe ont fait le bilan de leur session parlementaire jeudi.

Photo : Radio-Canada / Béatrice Rooney

Radio-Canada

Les députés bloquistes Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe estiment avoir mis le développement économique du Saguenay–Lac-Saint-Jean et des ressources naturelles de la région au cœur de leurs préoccupations lors de la dernière session parlementaire.

Les deux élus ont dressé jeudi leur bilan de la session parlementaire qui a pris fin la semaine dernière.

Mario Simard a souligné avoir mis en avant le développement de la filière de l’hydrogène vert dans la région et dans la province.

Le député de Jonquière a aussi mentionné avoir travaillé en faveur de l’avancement du projet minier d’Arianne Phosphate et de l’utilisation du phosphate dans les batteries.

Des rencontres devraient d’ailleurs avoir lieu entre des représentants de l’entreprise et du ministère des Ressources naturelles, a-t-il mentionné.

Mario Simard estime que ses deux meilleurs coups de la session concernent les dossiers de l’aluminium et de l’industrie forestière régionale.

On pense entre autres à l’aluminium, où on essaie de mettre en avant les propositions de la table de concertation, soit l’observatoire et puis le fonds sectoriel, et surtout le forum qu’on a fait pour la forêt et les changements climatiques avec l’ensemble des acteurs du milieu , a-t-il affirmé lors d'un point de presse tenu au Carré Davis, à Arvida.

Mario Simard a également souligné qu'un document de recommandations sera remis au gouvernement d'ici peu au sujet de la pénurie de main-d’œuvre au Québec.

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, a quant à lui souligné ses efforts pour organiser des vols nolisés afin d'accueillir des réfugiés ukrainiens.

La création d'une passerelle aérienne, réclamée par le Bloc québécois, a permis d’accueillir des Ukrainiens qui avaient fui la guerre dans des pays limitrophes de l’Ukraine. Il estime que ces vols ont eu lieu grâce au travail de son parti.

« Si on n’avait pas poussé là-dessus, il n'y aurait tout simplement rien eu. Donc, je pense que là-dessus, on peut être fiers, parce qu’il y a des Ukrainiens et des Ukrainiennes qui sont arrivés au Saguenay–Lac-Saint-Jean grâce aux efforts du Bloc québécois. »

— Une citation de  Alexis Brunelle-Duceppe, député de Lac-Saint-Jean

Il déplore cependant le temps pris par Ottawa pour créer cette passerelle et estime que davantage de vols auraient dû être nolisés.

Avec les informations de Béatrice Rooney

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !