•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Double meurtre de Listuguj : les procédures judiciaires pourront débuter en août

Le palais de justice de New Carlisle en été.

Le palais de justice de New Carlisle (archives)

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Les procédures judiciaires dans le dossier d'un double meurtre survenu à Listuguj au printemps 2021 pourront officiellement débuter cet été. L'accusé, Brandon Metallic, a finalement été déclaré apte à subir son procès jeudi matin au palais de justice de New Carlisle.

La juge de la Cour du Québec Celestina Almeida s'est rangée derrière l'avis de l'Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel, qui a conclu que l’accusé est apte à faire face à la justice. La psychiatre Chantal Bouchard a déposé son rapport après avoir procédé à une nouvelle évaluation du Gaspésien.

« Aujourd’hui, nous avons un tout nouveau portrait de l’accusé. »

— Une citation de  Celestina Almeida, juge de la Cour du Québec

Le rapport stipule que l’accusé est désormais conscient de la gravité des accusations qui pèsent contre lui et qu’il comprend le processus judiciaire en cours. Il est également en mesure de communiquer avec l’avocat qui lui a été assigné dans le cadre des procédures relatives à l'évaluation de son aptitude, Me Hugo Caissy.

« Pour nous et pour tout le monde, ça veut dire qu’on peut maintenant aller de l’avant. »

— Une citation de  Anne Joncas-Côté, procureure aux poursuites criminelles et pénales

Brandon Metallic a d’ailleurs lui-même affirmé qu’il se sentait apte à subir son procès et qu’il acceptait de poursuivre le traitement médical qu’il avait été contraint de suivre par le tribunal.

Alors qu’il s’est montré peu collaboratif, voire agité, lors d’audiences précédentes, l’accusé est intervenu de façon calme et posée jeudi.

Me Anne Joncas-Côté.

Me Anne Joncas-Côté est procureure aux poursuites criminelles et pénales au palais de justice de Percé. Elle représente le ministère public dans le dossier de Brandon Metallic en l'absence de Me Florence Frappier-Routhier.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Ce dernier n’a toutefois pas encore indiqué s’il compte ou non être représenté tout au long du procès qui l’attend. Je vous conseille fortement de recourir aux services d’un avocat, lui a indiqué la juge Almeida. Me Caissy s'est montré ouvert à accepter le mandat.

Début des procédures en août

L’homme de 30 ans sera donc de retour en cour le 9 août.

Ce qu’on souhaite faire, c’est de fixer des dates pour que l’enquête préliminaire soit tenue et que le dossier avance, explique celle qui représente désormais le ministère public dans ce dossier, Me Joncas-Côté.

La question de l’aptitude à comparaître de Brandon Metallic occupe le tribunal depuis près d’un an. Après un premier traitement médical de 60 jours ordonné à l’automne dernier, l’individu avait été déclaré apte à subir son procès en janvier dernier.

La façade de l'établissement.

L'Institut Philippe-Pinel est situé dans le secteur Rivière-des-Prairies, à Montréal. Brandon Metallic y était toujours détenu, jeudi matin, lorsqu'il a comparu virtuellement au palais de justice de New Carlisle.

Photo : Radio-Canada

Or, la Couronne avait demandé une deuxième évaluation psychiatrique à l'issue de laquelle l'accusé avait de nouveau été déclaré inapte à faire face à la justice. Un second traitement de 60 jours avait ainsi été ordonné en avril. Selon la psychiatre qui l'a évalué, il se trouvait alors dans un état de déni psychotique.

M. Metallic est accusé d’avoir causé la mort d’une fillette et d’un homme dans la vingtaine à Listuguj le 15 mai 2021. L'identité des deux victimes est frappée d’un interdit de publication.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.